[VO] La collection Love Inspired Suspense

Posted By Svetlana Mori le 2 novembre 2019

Hier, je partageais avec vous un collage des superbes couvertures d’une certaine collection chez Harlequin US. Juste parce que ces couvs sont carrément trop belles. Puis je me suis dit qu’il faudrait peut-être vaguement parler de la collection en question, parce que… le truc qui ne se voit pas dessus, ni quand on lit les résumés, c’est qu’il s’agit de l’une de leurs collections… catho. Oui, moi aussi, ça m’a refroidi direct.

Et pourtant. Certains résumés m’attiraient, irrésistiblement. De quoi me donner envie de me renseigner un peu plus sur cette fameuse collection, histoire de savoir si la petite voix qui me soufflait « C’est pas pour toi », « tu risques de grincer des dents à plus d’une reprise », « pourquoi tu ne te contentes pas de la collection grand public » ? avait raison ou pas.

… Et voilà ce que j’ai découvert :

1) Du thriller avant tout

Puisque rien, dans les résumés, ne permet de deviner à quoi l’on a affaire, impossible d’avoir le moindre soupçon avant d’arriver au début d’un extrait et de tomber sur une courte citation de la bible. Mais en dehors de ça, quand on commence à lire, on se rend vite compte qu’on a affaire à du romantic suspense *presque* normal.
Si vous ne me croyez pas, > cliquez là pour voir < ! Les seules différences sont l'absence de sexe et de descriptions trop violentes (encore que, comme l'extrait du lien ci-dessus le montre, c'est pas siiiii soft que ça xD), ainsi que les valeurs des personnages. Autant dire qu'en fin de compte, il n'y a vraiment pas de quoi en faire tout un fromage, la recette étant à 95% identique à celle des récits de la collection standard.

2) C’est comme les yaourts au soja

En gros, l’étiquette « catho », il faut davantage la voir comme un label destiné aux croyants en mode « tenez, voilà des bouquins safe pour vous » qu’autre chose. C’est comme le véganisme, en somme : même si vous ne l’êtes pas, rien ne vous empêche de consommer des légumes ou d’acheter des yaourts au soja, vous n’entrerez pas en combustion spontanée pour ça. Je peux vous le certifier, puisque j’ai touché certains de ces livres et suis encore là pour taper ces lignes x)

Certes, en fonction des autrices et de leur propension à mettre certaines valeurs en avant, on lèvera effectivement les yeux au plafond de temps en temps… ou pas du tout. En tout cas, rien de nouveau sous le soleil quand on consomme des médias américains, étant donné que la religion est parfois très présente dans des séries, films ou livres sans qu’ils ne soient estampillés « catho » pour autant.

Bref, à moins d’être vraiiiiiiiment gêné par le fait que les personnages aient des croyances différentes des siennes, a priori, pas de raison de s’arrêter à ça, d’autant que…

3) Des décors ou intrigues sacrément variés

Ne me demandez pas pourquoi, la collection semble incroyablement bien pourvue en matière de courses-poursuite dans la nature ou d’histoires originales (du genre chasse au trésor, danger en mer, brigade canine, crash en plein désert, ville menacée par une tornade, voyage à l’autre bout du monde…).

C’est LA raison qui a fait pencher la balance pour moi. Ce genre d’intrigues constitue une partie non négligeable du catalogue ; il n’y a même pas besoin de fouiller pour tomber dessus.
Allez savoir pourquoi on trouve moins souvent tout ça (voire pas du tout) dans la collection romantic suspense « standard », celle qui nous arrive traduite au compte-gouttes sous l’étiquette Black Rose. Car en effet…

4) En VO ou rien

… si les titres « romantic suspense » et « intrigue » nous arrivent dans ladite collection Black Rose, « historical » dans « Les historiques », ou « Harlequin presents » sous le nom Azur avec quelques mois ou années de décalage, il n’en va pas de même pour ceux parus dans la collection Kimani (avec des protagonistes exclusivement afro-américains) ou dans les deux gammes Love Inspired (classique et suspense donc), qui semblent bloqués à la frontière. Peut-être sont-ils jugés trop « culturels » par les équipes éditoriales françaises (la collection Kimani semblait pourtant intéresser du monde quand j’en avais parlé sur Twitter ?), seraient-ils commercialement casse-gueule ou encore potentiellement « sensibles », toujours est-il que jusqu’à présent aucun des titres Love Inspired suspense n’a été intégré au catalogue français. Bref, inutile d’espérer et d’attendre en vain de les voir dans la collection régulière française.

5) Des couvertures de romance sans gens torse poil (et même sans gens tout court)

Avouez que de beaux paysages ça claque et que ça donne vachement plus envie de lire qu’une représentation parfois approximative (au mieux) des personnages.
En vrai, évidemment que la beauté des couvertures de cette collection est un indéniable atout, même si c’est le contenu qui compte.

6) Et en plus c’est pas cher

Aux US, ils paient chaque livre 4$79, ce qui reviendrait à environ 4€ chez nous si Amazon suivait le taux de change officiel. Parce que oui, le site officiel de l’éditeur n’expédiant pas à l’étranger, la seule solution, c’est de passer par un site tiers. Le truc, c’est qu’on paie l’import au passage, faisant revenir chaque livre à un peu moins de 6€.
… ce qui n’est franchement pas si mal vu le prix moyen des livres de poche en France !

Verdict

Résumons : on a des livres super beaux, avec des intrigues qui donnent grave envie, et qui en bonus ne coûtent pas un bras. Ce serait donc bête de se priver, sachant qu’il y a environ 0% de chances de les voir traduits chez nous un jour. Quant à l’étiquette « catho », eh bien… à chacun d’estimer son degré d’ (in)confort avec ça. Mais, vraiment, si vous tombez sur un résumé qui vous attire, lisez l’extrait, vous verrez, ce serait dommage de s’arrêter à ça. Pour moi, perso, tant que ça ne tombe pas dans le prosélytisme, ça n’est pas tellement différent des romans fantasy avec des panthéons fictifs : les personnages ont leurs propres croyances, peu importe que ce ne soient pas les miennes.

… Donc ouais, j’ai craqué. Pour le moment, en incluant ce qui est sur la route ou précommandé, j’ai jeté mon dévolu sur ça :

De quoi me faire une idée sur le genre !

About the author

Svetlana Mori
Auteur de romance fantasy et paranormal romance Photographe amateur ♥ : dolls, livres, hardstyle, jeux vidéo, Domino's pizza, shipspotting, courses NASCAR, etc.

Commentaires

Poster un commentaire

Please note: Comment moderation is currently enabled so there will be a delay between when you post your comment and when it shows up. Patience is a virtue; there is no need to re-submit your comment.