#PKJtag – Adieu 2020 + bilan livresque de l’année

Posted By Svet Mori le 8 janvier 2021

J’aurai beau m’y être pris en avance ET avoir préparé des tableurs tout au long de l’année exprès, c’est non sans mal ni retard qu’arrive le bilan 2020. Enfin, le voici, le voilà, et celui de Décembre devrait suivre sous peu.
Comme l’an passé, vous aurez droit à une partie stats (lecture/acquisitions) et au tag concocté par PKJ !

Quelques chiffres

Ma dyscalculie et moi on en aura bavé malgré l’aide de différents sites faits pour et d’Open Office, mais voilà.
Comme d’hab’, pas de données pour le blog parce que je n’y ai pas accès…

Mes lectures

En 2020, j’ai lu 110 romans, nouvelles et recueils, soit 29 de plus qu’en 2019.

A ma décharge, la lecture de davantage de romans courts a pas mal aidé. A tout ça s’ajoutent en vrac quelques ouvrages « graphiques » (mangas, artbooks, beaux livres, BDs, livres de loisirs créatifs…) pour atteindre un total de 116 critiques (soit 10 de plus que l’an dernier). Traduction : plus de texte, moins d’images !
Parmi les critiques de romans, 26 sont consacrées à des acquisitions faites cette année. C’est beaucoup moins qu’en 2019… On constate également une baisse au niveau des relectures : 3 (dont une avait déjà sa critique) ! A l’inverse de l’an dernier, c’est donc ma PAL « longue durée » qui en a bénéficié, avec pas moins de 82 romans piochés dans mon stock !

Pour ce qui est des genres de lectures, j’ai beaucoup moins varié que d’habitude, mais davantage exploré des genres que j’ai tendance à éviter :

• la romance est toujours mon genre principal, avec 49 lectures, parmi lesquelles :
– une écrasante majorité de 37 romances contemporaines
2 romanticas
6 romances historiques
3 romantic suspense
1 romance fantasy (et encore, le truc a le cul entre deux chaises)
On notera l’absence notable de mes genres de prédilection, à savoir la romance paranormale et la romance fantasy…

• côté « mauvais genres », on trouve 48 lectures dont :
41 littératures de l’imaginaire :
17 livres en fantastique
10 titres en SF (surtout grâce aux 8 tomes de Fort Boyard)
Les mondes imaginaires sont les grands absents avec 0 lecture fantasy ou isekai.
7 romans noirs :
6 polars dont 2 historiques
1 thriller historique
Pas de roman d’aventure cette année… (même si j’ai bien lu un Cussler, la série Isaac Bell c’est du thriller histo)

12 livres de littérature blanche, parmi lesquels 2 non-fiction

Ma bibliothèque
~ Indispensable rappel annuel ~
OUI, j’accumule *beaucoup* de livres. Non, ce n’est pas pour le plaisir d’envahir mon intérieur ni de dépenser des thunes que je n’ai pas toujours.
Au cas où vous l’ignoreriez (malgré qu’on en ait pas mal parlé ces jours-ci avec la pétition sur le site du sénat), en france, les personnes handicapées ne touchent de l’argent que si elles sont considérées célibataires. Vous avez le droit d’être hébergé chez un proche ou en coloc’, donc comme je vis chez ma mère c’est bon. Par contre, le jour où il lui arrivera un truc, je serai forcé de m’installer avec mon copain et perdrai illico tout revenu. Pouic. Nada. Que dalle. Juste parce qu’il gagne un peu plus que le SMIC. Youhou.
Donc, ce jour-là, je deviendrai 100% dépendant. Aussi bien pour les trucs vitaux comme les médocs (si vous pensez que « c’est remboursé », sachez que beaucoup d’entre eux ne sont justement pas pris en charge), la bouffe, le gel douche… que tout le reste, à commencer par les loisirs et donc les livres.
Bref, tant que j’ai un soupçon d’indépendance financière, je prévois le coup pour le moment inévitable où je la perdrai et JE STOCKE. Ça fera ça de moins à mendier plus tard.

Ah, et allez sur le site du sénat signer cette pétition, car ça va bien au delà de mes petits soucis livresques : la dépendance financière des personnes handi fait non seulement exploser certains couples où le valide ne veut pas entretenir l’handi, mais contraint à l’inverse des personnes handi à rester avec un conjoint violent parce que pour partir, faut des thunes, mais que tant que tu restes, tu n’en as pas, donc t’es coincé !

~ fin de la parenthèse ~

J’ai acquis 637 romans au format papier (hors mangas, BD, beaux livres etc) cette année (dont 2 que je n’ai pas gardés), répartis comme tels :

598 achats (93,88 %), dont 147 en soldes ou à prix réduit (23,08 %) et 42 en occasion (6,59 %)
3 service presse (0,47 %)
36 cadeaux, livres obtenus avec des points ou en boîte à livres (5,65 %)

189 (31,60 % de mes achats) n’auront pas été au prix d’origine et il y a eu tout de même 39 livres (6,12 % de mes acquisitions) que je n’ai pas payés soit 409 achats plein tarif (64,21 %).

Donc j’ai acheté un peu moins de livres que l’an dernier. Un tout petit peu. C’est déjà moins pire.
Covid oblige, mes achats en occasion ont totalement plongé. De toutes façons, maintenant que je privilégie la VO, mes acquisitions sont en toute logique du neuf, à prix certes bien moindre qu’en VF. Non, je n’ai pas dépensé plus, c’est déjà ça de bien.
En revanche, si on compare le total des acquisitions mensuelles à l’an dernier, on voit l’effort fait pour réduire un peu le volume, même si le loot de Noël et le craquage du 1er confinement viennent torpiller la moyenne annuelle.

La proportion de romans en VO : 492, soit 77,24 % (contre 10,9 % en 2016, 8,2 % en 2017 et 9,3 % e, 2018 et 18,2 % l’an passé).

L’an dernier, je commençais tout juste à piocher dans les collections américaines d’Harlequin. C’était avant de découvrir le nombre incroyable de bouquins intéressants jamais traduits ou alors des années plus tard… Sans parler du système de recueils français vraiment chiant. Bref, la transition s’est opérée naturellement et je n’achète quasiment plus qu’en VO.

Mais c’est également pareil pour les autres livres : les différents scandales qui ont révélé les couacs de l’édition Fr m’ont définitivement dégoûté des traductions. A force de jouer aux cons, ils ont gagné, ou plutôt perdu (un client).
Alors évidemment, on ne peut pas prendre la VO pour tout, notamment quand la langue d’origine n’est pas l’anglais : pas d’autre choix que de se rabattre sur la VF. Mais c’est ça. « Se rabattre ». Prendre ça par dépit ou devoir s’en passer. C’est très révélateur du changement qui s’est opéré : je n’ai plus confiance en la VF. Alors je ne dis pas, c’est cool qu’il existe des traductions, aussi imparfaites soient-elles parfois, pour les non-anglophones. Mais personnellement, quand j’ai le choix entre les deux, je préfère découvrir le texte tel que l’auteurice l’a écrit.

Le tag PKJ

Pour la source, c’est >sur le twitter des éditions PKJ< !

1) Vos trois meilleures lectures de 2020

Contrairement à l’an dernier, j’ai décidé d’inclure une relecture. C’est toujours mieux que de se retrouver avec un faux top mi-figue mi-raisin avec des titres certes très bons, mais finalement interchangeables.

[VO] Pieces of Paper
littérature générale
24 pages
Ma critique sur Babelio (10/10) – Coup de ♥ !

Eh ouais, ma meilleure lecture de l’année, c’est cette courte histoire proposée gratuitement par Jeannie Lin ! Quelques pages pendant lesquelles on voyage à ses côtés à Tokyo, en immersion totale, portés par sa très jolie plume.
C’est disponible via les liens sur son site !

Jeux de monstres
fantastique
134 pages
Ma critique sur Babelio (10/10) – Coup de ♥ !

Parce qu’il s’agit d’un de mes livres préférés de tous les temps. Peut-être le second juste derrière L’île au trésor (excusez du peu). Laaaa fooooorêeeeeet, lala, lalala ♪♫ Ne vous laissez pas freiner par le fait qu’il s’agit d’un roman labellisé jeunesse, le truc est plus « tous publics » que vraiment jeunesse et n’a pas pris une ride depuis sa sortie. Le coup de cœur est intact après tout ce temps, c’est magique.

Isaac Bell, tome 2 – Le Saboteur
thriller historique
566 pages
Peut être lu comme un one-shot

Oh, un Cussler dans le top (« quelle surprise ») !
Pour être honnête, ça m’a fait TRÈS BIZARRE de lire ce livre, le premier de Clive Cussler que j’ouvre depuis son décès au début de l’année. En pratique, on y sent davantage la plume de Justin Scott mais quoi qu’il en soit, c’était une excellente lecture (d’ailleurs, je l’ai offert au père de Mr pour Noël xD).

2) Vos trois plus grandes déceptions de 2020

Attention, vous avez l’habitude maintenant, il ne s’agit pas de mes plus mauvaises lectures de l’année, mais bien des *déceptions*, celles que j’étais sûr de kiffer et pour lesquelles l’enthousiasme est retombé comme un soufflé.

Tais-toi et embrasse-moi !
romance contemporaine
346 pages

Pourquoi j’ai été déçu : Parce que tout est à la ramasse dans ce bouquin, aussi bien dans la forme que dans le fond ! Il y avait pourtant matière, mais non, le ratage complet. Le résumé vendait du rêve, mais malgré un effet soporifique, c’est plutôt l’insomnie qui a été au rendez-vous.

Une nuit avec un émir
romance contemporaine
150 pages

Pourquoi j’ai été déçu : Parce qu’en général je suis plus indulgent avec les romances orientales, ayant un petit faible pour le genre. Mais là, le truc est tellement blindé de défauts que j’ai dû me forcer à le finir !

Allégeance sous les cerisiers
romance historique

Pourquoi j’ai été déçu : Parce qu’entre les relations toxiques à outrance, l’apologie de la pédophilie, la traduction française désastreuse, l’absence visible de correction/relecture, le contexte historique poussé MAIS survolé, nécessitant de connaître la période pour tout piger et une histoire bâclée, il n’y a rien, mais alors rien à récupérer là-dedans. J’ai été grave déçu parce qu’étant seul sur son créneau, j’étais vraiment emballé par ce titre.

3) Le meilleur livre PKJ lu cette année

… je n’ai pas lu de PKJ cette année, même s’il en reste toujours quelques-uns dans ma PAL.

4) Le premier livre lu en 2020

Le bal du dodo
littérature générale
443 pages

J’ai SUPER MAL commencé l’année puisque je me suis fait chier comme un rat mort avec celui-là. Et pourtant, je lui ai mis la moyenne, parce que c’est pas qu’il est si mauvais que ça, mais clairement qu’il n’était pas pour moi.

5) Le dernier livre lu en 2020

[VO] Highland Doc’s Christmas Rescue
romance contemporaine
255 pages

A l’inverse, je finis l’année avec une très très bonne lecture ♥

6) Le meilleur auteur découvert en 2020

Il y a eu quelques découvertes sympa cette année mais s’il y a une plume qui se démarque clairement des autres, c’est indéniablement celle de Jeannie Lin !

7) Le livre avec la plus belle couverture

Autant l’an dernier le choix avait évident, autant cette année, beaucoup moins.
Donc je triche.

8) Une saga terminée

Protocole & chocolat chaud
romance contemporaine
2 tomes
Ma critique du tome 1 (7/10) / du tome 2 (8/10) sur Babelio

Tout comme l’an passé, je n’ai pas lu beaucoup de séries et le sort de certaines étant encore incertain quant à la possibilité d’une suite ou non, c’est sur cette duologie que se porte mon choix ^^

9) La maison d’édition la plus lue

C’est sans grande surprise Harlequin Fr qui remporte la palme cette année avec 39 lectures, juste devant Rageot (les 8 tomes de la série Fort Boyard) et Le Livre de Poche (7 lectures). En 4e place avec 5 lectures, on trouve l’auto-édition !

10) Le livre dont tout le monde parlait (que vous l’ayez lu ou non)
Nevernight, tome 1

Que ce soit en bien ou en mal à cause de la polémique autour de son auteur, celui dont j’ai le plus entendu parler cette année, c’est bien celui-là. Ça me fait limite chier de lui faire de la pub, mais hey, du moment que vous avez conscience du côté problématique, rien ne vous interdit de lire ce dont vous avez envie en toute connaissance de cause. Ça n’empêche pas le bouquin d’être bon, d’après les avis.

11) Le livre que vous attendiez le plus en 2020

[VO] The Lotus Palace, tome 3 – The Hidden Moon
romantic suspense historique
308 pages
Peut être lu comme un one-shot

Alors je n’ai pas attendu masse de livres, donc ça tombe automatiquement sur celui qui a été écrit parce que les lecteurs le réclamaient ^^

12) Le livre que vous attendez le plus en 2021

Bon ben comme l’an dernier, ça tombe sur la série courte « brigade canine », « K-9 Search and Rescue », consacrée comme son nom l’indique aux secouristes, qui sort en début d’année. Même si à ce jour j’ignore si j’arriverai à me la procurer facilement puisque toutes mes précos ont été cancel…

[Bonus] 13) Le meilleur souvenir lié aux livres

Alors vu la tronche de l’année, je dirais que ce serait de tomber sur ce que je voulais précisément trouver au Relay de la gare en partant pour Reverze. Ça peut même compter comme du mini-loot d’anniversaire. En plus ça a été la dernière fois que j’ai mis les pieds dans une « librairie » physique.

[Bonus] 14) Votre plus mauvaise lecture de 2020

PARCE QUE C’EST BON DE BITCHER UN PEU. Nan puis aussi parce qu’on ne peut pas lire que des bons trucs non plus…
Il y avait plusieurs candidats à 3/10, mais pour des raisons diverses, et parce que tout n’était pas à jeter dans les autres, c’est clairement celui-ci qui décroche la palme :

Mésaventures à Honolulu
aventure / humour
181 pages

C’est une purge. C’est pas drôle. C’est bête et méchant et surtout gratuit. Épargnez-vous cette chose.

[Bonus] 15) Le dernier livre qui a intégré votre bibliothèque

[VO] Toxin Alert
romantic suspense
248 pages

Comme l’an dernier, petite réception de colis à la dernière minute ^^

[Bonus] 16) Le livre que vous avez le plus conseillé

Cette année, ça a un peu changé.

Ceux des limbes
z-lit
474 pages
Ma critique sur Babelio (8/10) – Coup de ♥ !

Surtout parce que j’ai moins conseillé de livres en 2020. A la place, j’ai gonflé tout le monde avec le drama Diary of a Night Watchman.

About the author

Svet Mori
Auteur de romance fantasy et paranormal romance Photographe amateur ♥ : dolls, livres, hardstyle, jeux vidéo, Domino's pizza, shipspotting, courses NASCAR, etc.

Commentaires

Poster un commentaire

Avertissement: La modération des commentaires est actuellement activée et votre message doit être approuvée manuellement avant d'apparaître sur le site.