Mini top d’excuses pourries pour commander des dolls

Posted By Svetlana Mori le 24 juillet 2018

Le thème du Top Ten Tuesday d’aujourd’hui ne me disait rien qui vaille, mais j’avais quand même envie de vous faire un petit top.

Une fois n’est pas coutume, ce ne sera donc pas un top livresque. Ni même vraiment un top dollesque finalement, mais plutôt celui de la mauvaise foi assumée et des pires (ou meilleurs, c’est selon) arguments plus ou moins bidon jamais utilisés pour dégainer la CB. Avec de vrais morceaux de bonnes idées dedans parfois.

GROOVE Isul – Motonari Mori
Septembre 2011

Pas vraiment une excuse pourrie mais plutôt un coup de cœur imprévu.
A l’époque où le Motonari est sorti, je l’avais acquis dans le but de représenter un personnage précis, ce qui impliquait donc de le customiser : changement de wig (cheveux) et d’yeux. Le truc, c’est qu’à la réception, j’ai complètement craqué dessus tel qu’il était et n’avais pas la moindre envie de le modifier. Mais alors, vraiment pas. Du coup, puisque j’avais assez de sous pour ça à ce moment-là, je l’ai gardé en tant que >Spade< et en ai commandé un second.
En fin de compte, j’ai totalement abandonné le projet cross-media pour lequel j’avais acheté le Motonari n°2 quelques mois plus tard (même si l’histoire est gardée au chaud) et progressivement recustomisé les dolls concernées au gré des élans créatifs. Il a été le dernier à y passer, son ancien perso pouvant exister par lui-même ; mais finalement, l’envie d’un personnage cyber a été la plus forte. Ça a donné Xenon.

JUN PLANNING Taeyang – Maguna
18 Juin 2012

Commandé au moment où ma mère a dû passer une semaine à l’hosto suite à une opération. Le pari, c’était de réussir à lui bricoler une tenue complète avant qu’elle revienne, le truc bien galère et surtout chronophage, garantie de penser à autre chose au lieu de passer tout mon temps bouffé.e par l’angoisse.
Devinez quoi ? C’était peut-être une excuse vaseuse pour commander la doll qui me faisait de l’œil sur le moment, mais ça a marché.
Avec cinq jours entiers à m’arracher les tifs là-dessus (je savais plus ou moins comment faire un short mais pas un haut, quant aux sandales, n’en parlons même pas), la semaine est passée super vite et sans drame.

AZONE Pure Neemo Ex-cute – Yuta (Tsukiyo no Mahou)
18 Janvier 2013

Commandé par pure frustration après avoir dû renoncer à aller voir le cargo Stellar Orchid pour la troisième fois d’affilée, la faute à une incompatibilité entre les horaires des trains et ceux des marées. Ça tombait super mal, j’avais vraiment besoin de me faire plaisir / changer les idées, oui l’excuse est pérave mais totalement assumée.
Au moins, j’ai pas eu besoin de me creuser la tête pour trouver un nom.
J’avais dans l’idée de prendre une photo de la doll devant le bateau une autre fois, mais en fin de compte, l’opportunité ne s’est jamais présentée. Le Stellar Orchid a changé de mains, de nom (Green Bay) puis de secteur (l’Asie du Sud-Est).

MONSTER HIGH – Rochelle Goyle (Make a Splash)
30 Septembre 2014

Commandée peu avant mon second séjour chez la mère de Chéri pour la faire livrer sur place, sachant que je n’aurais pas grand-chose pour m’occuper là-bas.
Le but était de lui coudre une tenue comme pour Sharva… sauf que cette fois, ça n’a pas marché, étant parti.e sur un concept trop compliqué. J’avais quand même eu la bonne idée d’embarquer une robe pour elle avant de partir, et ai donc pu faire des photos malgré tout. Enfin disons une séance…
Au final, la lumière était tellement pourrie que j’ai fini par aller dévaliser le rayons livres à la Fnac du coin. Ce qui est devenu par la suite une fâcheuse habitude…

YOUPLADOLLS – Vlad
11 Mai 2018

Parfois, l’histoire se répète. Celle de Kurat ressemble vaguement à celle d’Orchid, même si cette fois, il ne s’agit pas de frustration mais plutôt de compensation.
J’ai aussi poussé la symbolique un peu plus loin, faisant du perso une passerelle entre deux passions.
L’explication complète figure >en bas de l’article de Mai<. Quoi qu'il en soit, commander une doll pour résister à un festoche trop tentant, c'est de loin l'excuse la plus moisie que j'aie jamais utilisée. Même si elle n'en reste pas moins parfaitement valable.

About the author

Svetlana Mori
Auteur.e de romance fantasy et paranormal romance. Amateur.ice de dolls, livres, hardstyle, jeux vidéo, Domino's pizza, metal, shipspotting, courses NASCAR, etc. #TeamFuret

Commentaires

Poster un commentaire

Please note: Comment moderation is currently enabled so there will be a delay between when you post your comment and when it shows up. Patience is a virtue; there is no need to re-submit your comment.