Loot bouquins de Juin 2016

Posted By Svetlana Mori le 23 juin 2016

C’était bien la peine de >dire que Juin serait nettement plus pauvre en achats que Mai< (au passage, j’ai mis à jour l’article précédent avec les résumés éditeur (sauf dans le cas des séries en cours, afin de ne spoiler personne). Si vous l’aviez déjà lu mais regrettiez qu’il n’y ait pas assez d’infos sur le contenu des livres, l’erreur est désormais réparée 😉). Pour, au final, se retrouver avec seulement 8 livres de moins. Et encore, sans prendre en compte le bouquin de point de croix, le manga acheté à un ami IRL, le bouquin de coloriage offert par ma mère et mon petit recueil de nouvelles perso, et en admettant que les “intégrales” regroupant plusieurs volumes en un seul ne comptent que pour un. Mouais. Donc en gros, les cartes bancaires et de crédit ont encore chauffé et j’ai sagement fait usage du paiement différé. In-dé-crot-table.

Ca fait donc “officiellement” 20. Moins les trucs cités ci-dessus.

2016.06.Loot

Sur ce, c’est parti pour le détail des acquisitions du mois!

Les tomes de séries déjà connues

Chroniques des Vampires, tome 3 – La reine des damnés

Mais attends, la dernière fois, tu ne disais pas que tu avais trouvé Entretien avec un vampire chiant comme tout?
Oui, et j’ai aussi dit que le tome 2 commençait sous de meilleurs auspices. Contre toute attente, il n’a cessé de devenir meilleur au fil des pages. Et, surtout, se termine sur un cliffhanger absolument horrible qui fait que j’ai acheté la suite dans la semaine. Voilà.
Donc La reine des damnés est en cours de lecture, mais je n’en suis qu’au sixième chapitre, bien trop tôt pour avoir un véritable avis sur le livre. Pour le moment, c’est moins bon que le second. On retrouve tous les défauts du premier tome, le côté exagérément mystique… Et, nouveauté, on quitte la narration à la première personne pour la troisième et on suit une foultitude de persos. Certains connus, d’autres nouveaux.
Bref, on verra comment tout ça va évoluer!

EDIT : Finalement, le miracle n’a pas eu lieu, mais pas pour les raisons redoutées… Anne Rice n’a pas su exploiter correctement ses nombreux personnages – en dépit du côté (très) attachant de certains) – pour ruminer la même histoire encore et encore. Résultat : c’est long, très long, pas forcément utile et assez indigeste au bout d’un moment. Dommage. La critique complète en dit plus.

Les nouvelles séries

Le don du loup

Acheter ce livre sur Amazon

Quand Reuben, 23 ans, est mandaté par le San Francisco Observer pour écrire un article sur la propriété de l’énigmatique Marchent Nideck, celui-ci est loin de se douter que sa vie va en être bouleversée. Dans la grande demeure perchée sur un balcon rocheux surplombant le Pacifique, une irrésistible alchimie s’opère entre Marchent et le jeune homme. Mais leur nuit idyllique tourne au cauchemar quand Reuben est violemment attaqué – et mordu – par une bête sauvage. Commence alors pour lui un processus de transformation à la fois terrifiant et exaltant. Bientôt, Reuben se découvre des pouvoirs d’homme-loup: un terrible secret qui interroge son identité même et sa nature. Pourquoi a t-il reçu le don du loup?

On continue avec du Anne Rice. Cette fois, c’est la magnifique couverture qui m’a attiré l’oeil, le jour où j’ai été récupérer La reine des damnés.
A ce qu’il paraît, il y a moins de délires mystiques dedans. On verra bien. Après les vampires, j’étais curieuse de voir comment Anne Rice a traité le thème du loup-garou.

Another, série complète
L’histoire se termine bien en deux tomes, mais possède néanmoins une suite facultative sortie quelques mois plus tard, toujours chez Pika.
fantastique / horreur

Acheter le tome 1 sur Amazon

Collège de Yomiyama-Nord, 1972. Lorsque Misaki, élève de 3e-3, trouve la mort, les autres élèves de la classe refusent de l’accepter, et font « comme si Misaki était toujours en vie ». Tant et si bien que leur camarade apparaît, pâle mais avec le sourire, sur la photo de classe de fin d’année ! Depuis, la « classe maudite » est le théâtre d’accidents en série, terrifiant élèves aussi bien que professeurs. Et si la 3e-3 était devenue l’antichambre de la mort… ?

Je ne suis vraiment pas fan d’animes, pourtant, j’ai adoré suivre Another à l’époque. Le roman figurait dans ma wishlist en anglais depuis fort longtemps, quand Pika a annoncé une édition française… J’ai hésité. Vraiment. Parce que Pika, niveau mangas, ils récupèrent de bonnes séries, mais ce sont les champions hors-catégorie de l’erreur de cahier et de la coquille. Bref, je suis toujours un peu frileuse à l’idée de leur filer des thunes. Puis, finalement, il faut bien soutenir l’initiative: sortir les romans, si longtemps après l’anime, qui n’est pas non plus un blockbuster qui plus est, ça se respecte.

Library Jumpers, tome 1 / 3 – La Voleuse de Secrets
urban fantasy

Acheter ce livre sur Amazon

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson… La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Ca, c’est la faute à Babelio et au magnifique bandeau publicitaire qu’il a été difficile de rater pendant quelques jours. Le résumé accrocheur a fait le reste. Après, la suite sort dans looooooongtemps, trèèèèèèès longtemps, et il va falloir s’armer de patience. Lire le début ou attendre comme je le fais habituellement, le choix va être difficile…

Les pirates de l’escroc-griffe, tomes 1 et 2 / 3
fantasy / steampunk

Acheter le tome 1 sur Amazon

Lorsque Caboche, après s’être enfui de l’orphelinat militaire, part à la recherche de son père, il ne s’attendait certainement pas à rencontrer la compagnie de L’Escroc-Griffe et encore moins à monter à bord de leur bateau ! Connu pour n’avoir jamais réussi un abordage, l’équipage de Bretelle, vieux capitaine désabusé, ressemble plus à la troupe d’un cirque qu’à une bande de pirates. Mais Caboche va les entraîner dans un voyage rocambolesque sur les Mers Turquoises, à la recherche d’un trésor mythique. Une quête dangereuse puisqu’ils sont pourchassés par l’invincible et immortel Amiral-Fantôme, et qui les mènera jusqu’aux confins du Monde-Fleur, aux abords des mystérieuses Terres Interdites…

L’ultime volume est d’ores et déjà réservé, et sortira début Juillet.

Les foulards rouges, tome 1 / 3
SF / steampunk

Acheter ce livre sur Amazon

Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel. En plus, elle fait plutôt bien son boulot – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, à qui elle en veut profondément… et qui, pourtant, a quelque chose à lui offrir – une chose qui n’a pas de prix. Lara acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde et de se lier à de dangereux criminels comme le mystérieux Renaud? Si elle veut reprendre son destin en main et ne pas finir ses jours ici, elle n’aura pas vraiment le choix…

J’avais beaucoup aimé le long extrait mis à disposition par Bragelonne dans son ebook promotionnel Le meilleur du steampunk (qui m’a déjà fait acheter Une étude en soie et l’excellent New Victoria), sans jamais oser franchir le pas de l’achat. C’est désormais chose faite.

Les one-shot

Le seigneur des Isles
fantasy

Acheter ce livre sur Amazon

Il y a mille ans, le chaos a ravagé le royaume des Isles. Aujourd’hui la menace resurgit. Les forces élémentaires de la magie déploient toute leur puissance et déchaînent une terrible tempête. Au coeur du drame, le jeune Garric sauve de la noyade une femme qui se dit magicienne et prétend venir du passé. Le voilà aussitôt hanté par des visions du roi Carus, mort depuis plusieurs siècles, qui le presse de revendiquer le trône de Seigneur des Isles… Pour Garric, sa soeur et leurs amis commence alors un voyage périlleux, car, dans l’ombre, dans agents maléfiques sont prêts à tout pour anéantir leur lignée.

Réservé de longue date dans le cadre de l’opération “10 ans, 10 romans, 10 euros” 2016. Une couverture attrayante, un résumé accrocheur… Je n’ai appris que plus tard qu’il ne s’agissait pas d’un one-shot, mais du premier tome d’une série, mais certaines critiques laissent à penser que le volume peut se suffire à lui-même. Bonne nouvelle, donc!
Et puis, peut-être les volumes suivants bénéficieront-ils à leur tour d’une place dans la sélection dans les années à venir?

Les salauds gentilshommes, tome 1 – Les mensonges de Locke Lamora
dark fantasy

Acheter ce livre sur Amazon

On l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes. Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire…

Idem que pour Le seigneur des Isles ci-dessus. Là encore, pour dix euros, ça peut valoir le coup d’être curieux.se, et certains mentionnent le fait que le tome peut apparemment lui aussi être lu comme un one-shot.

Les Pirates fantômes
fantastique

Acheter ce livre sur Amazon

Que faire face à la mer et aux créatures monstrueuses qu’elle renferme ? Écrit en 1905 et publié en 1909, Les Pirates fantômes est l’oeuvre de l’un des plus étonnants conteurs fantastiques anglais du début du XXe siècle. Puisant son inspiration dans son expérience de jeunesse passée dans la marine marchande, William Hope Hodgson a, dans deux de ses romans et la plupart de ses contes, peint un univers maritime effrayant, peuplé de créatures monstrueuses, dans lequel l’homme est le jouet impuissant des forces d’une nature inconnue et terrifiante. Les Pirates fantômes appartient à cette veine maritime qui fit le succès d’Hodgson et influença durablement des auteurs tels Lovecraft et Jean Ray. Ce court roman relate le destin tragique d’un navire, le Mortzestus, aux prises avec des créatures spectrales débarquant de vaisseaux fantômes. Rapporté par le seul témoin survivant – dans une langue quasi argotique -, le récit de l’attaque du Mortzestus, permet à Hodgson d’instiller une peur aussi insidieuse qu’efficace dans l’esprit du lecteur.

Un roman aperçu sur les étagères de la librairie, le même jour que Le club des punks contre l’apocalypse zombie. Le titre et le résumé parlent d’eux-mêmes, et, au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, il suffit que ça parle de pirates pour m’intéresser. Après tout, L’île au trésor reste un de mes bouquins favoris.

Apocalypse Z – Intégrale
Z-lit

Acheter ce livre sur Amazon

 »Le monde ne nous appartenait plus; c’était le leur, désormais. Combien de temps nous restait-il? »
Lors de l’attaque d’un laboratoire secret, des terroristes répandent par inadvertance un terrible virus qui transforme les humains en morts-vivants. Rapidement, le monde sombre dans le chaos. A travers son blog, un avocat espagnol témoigne des derniers jours de l’humanité.

Mais si, les intégrales, ça compte pour un tome!
Au départ, un livre aperçu à cause de sa taille imposante, bien qu’il se soit trouvé sur l’étagère du haut, loin, très loin au dessus des bouquins d’Anne Rice (oui, à la Fnac d’ici, on met la z-lit au dessus du fantastique et à côté de la fantasy, cherchez pas). “Livre de poche” de 1200 pages, rassemblant les trois volumes constituant la série en un seul. A l’origine, j’étais parti.e pour acheter Le virus Morningstar. Mais le résumé et les critiques archipositives d’Apocalypse Z m’ont convaincu.e de laisser sa chance à la série. D’autant que le livre coûte 14€ de moins que les trois volumes simples, et qu’une autre intégrale “zombie” de Panini (Les Chroniques de l’Armageddon) est désormais introuvable à peu près partout… ça fait toujours ça d’économisé plus tard! :p

Le virus Morningstar – Intégrale
Z-lit

Acheter ce livre sur Amazon

 »Le continent africain était désormais isolé. La plus grande prison de haute sécurité du monde venait d’être inaugurée, avec un seul détenu: le Virus Morningstar. »
Notre civilisation est menacée d’extinction. Un virus venu d’Afrique va, en quelques mois, balayer l’espèce humaine de la surface de la Terre. Ce récit est celui des derniers jours de l’humanité…

… Parce que les tomes simples en poche, posés juste au dessus des Anne Rice, se trouvaient à hauteur de regard pour mon 1m60, et qu’une couv’ avec un masque à gaz me donnera toujours envie de lire le résumé derrière pour voir de quoi il s’agit. J’ai vraiment failli revenir avec. Sauf que ma Fnac n’avait que les deux premiers en poche “poche”, le troisième étant dans un format un peu plus grand. Le truc qui fait bien tache dans une bibliothèque, vous en conviendrez. Je me suis donc rabattue sur le net. Et ai vu la magnifique couverture de l’intégrale. Intégrale qui n’était pas le choix le plus raisonnable. D’abord, parce que je venais juste de manipuler en rayon le Apocalypse Z et que je savais que ce serait, à l’identique, un putain de pavé. Ensuite parce que cette fois, les trois poches étaient moins chers que le volume triple… Mais sachant que je ne lis les séries que d’une traite, avoir un seul volume, c’est tout de même dans mon cas plus adapté. Oui, ceci est le prétexte fallacieux que j’ai utilisé pour justifier le fait d’avoir lâché quelques euros de plus, attiré.e par la jolie couverture. Et puis, au moins, comme j’ai depuis craqué pour Apocalypse Z dont la couverture ne diffère que par les couleurs, ça fait bien plus joli côte à côte dans la bibliothèque. On y revient toujours.

Princess Bride
fantasy
355 pages

Acheter ce livre sur Amazon

Il était une fois… la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai.
Plébiscité par des millions de lecteurs, Princess Bride est un livre culte qui devint un film culte. Un récit de duels à l’épée, de vengeance, de passion et de miracles.
Ce conte intemporel écrit par S. Morgenstern – redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman – est peuplé de personnages aussi inoubliables que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu’il aime ; Inigo Montoya, le bretteur espagnol qui ne vit que pour venger la mort de son père ; et bien sûr, Bouton d’or : la princesse, la femme idéale, la plus belle de toute l’histoire du monde.

Comme c’est un one-shot et que je venais de finir Lestat le vampire, j’ai choisi de lire Princess Bride très peu de temps après l’avoir reçu.

– Ses bras sont très forts, dit Fezzik. Pour tenir tout ce temps.
– Ça ne va pas durer, dit le Sicilien. Il va forcément tomber bientôt.
C’est à ce moment que l’homme en noir commença à grimper. Pas très vite, bien sûr. Et non sans beaucoup d’efforts. Pourtant, le doute n’était pas permis. Bien que les falaises semblassent parfaitement lisses, il prenait de l’altitude.

Eh bien, n’y allons pas par quatre chemins: Princess Bride est une purge. Et je ne comprends pas comment ce truc a pu se constituer une fanbase aussi aveugle. A cause du film, très vraisemblablement, la majorité des lecteurs ayant découvert le livre après avoir vu celui-ci. Sauf que moi, je ne l’ai pas vu, et que le bouquin en lui-même est quand même sacrément mauvais. Le démarche de l’auteur a beau être originale, ça ne suffit pas à sauver le roman. J’en parle en détail dans ma critique (lien ci-dessus).

Les tomes de séries suivies mais pas-encore-commencées
(sur lesquels j’ai donc pas grand-chose à dire)

L’honneur de l’Espion & La flamme du Prince
romance fantasy

Acheter L’honneur de l’espion / La flamme du Prince sur Amazon

Résumé éditeur de L’Honneur de l’Espion:

Princesse impériale de Kjall et mage d’esprit, Rhianne a un destin tout tracé : épouser l’un des généraux de l’empereur et coloniser un royaume lointain. Mais peu avant son départ, elle rencontre un esclave dans les jardins du palais, à l’air un peu trop fier. Et pour cause: il s’agit en réalité de Janto, le prince héritier mosari, qui s’est infiltré à la cour. En d’autres termes, le pire ennemi de la famille de Rhianne, qui ne doit pas l’approcher… malgré l’alchimie sulfureuse qui naît peu à peu entre eux. Rhianne se trouve désormais face à un choix: suivre le chemin du devoir, ou celui de son coeur – même si cela implique de trahir son propre peuple.

Gracieusement offerts par mon chéri.
Je possédais le premier roman d’Amy Raby, Le jeu de l’assassin, mais ne l’avais pas encore lu quand le deuxième livre est sorti, et les critiques tombées: le second livre a beau traiter d’un autre duo et pouvoir être considéré comme un one-shot, il n’est reste pas moins chronologiquement le premier, et lire Le jeu de l’assassin avant revient à se spoiler le contenu de celui-ci… malin! J’ai donc attendu indéfiniment de lire le tome que je possédais, jusqu’à l’annonce d’une sortie poche de L’honneur de l’Espion. Chouette! Sauf que le livre a depuis disparu des plannings de Milady, et ne sortira semble t-il jamais.
Au moins, grâce à mon chéri, j’ai désormais la préquelle ET la suite, pour lire tous les tomes parus en français dans le bon ordre.

Démonica, tome 6 – Brûlante Rédemption

Bien que là aussi les tomes puissent être considérés comme des one-shots, il y a tout de même une trame principale. J’attendrai donc la fin de la série pour tout bouffer d’un coup.

A noter que si ce tome est le sixième de Demonica, les quatre tomes des Cavaliers de l’Apocalypse s’intercalent entre le 5e et celui-ci. C’est donc, techniquement, le 10e.

Gravure d'argent

La maison de la nuit, tome 9 / 12 – Destinée

Allez, plus que trois tomes, et ce sera fini. Avec un peu de chance, si PKJ continue à en sortir deux par an, je pourrai la lire début 2018. De toutes façons, au vu du prix des tomes grand format, jamais je n’en aurais acheté douze. Alors en attendant, je poireaute.
Au passage, cette couv’ est horrible. Au moins, cette fois-ci, le macaron “best seller” de PKJ ne gâche que dalle x)

Hors-catégorie

Les Quatre Saisons
loisirs créatifs / coloriage
96 pages

Acheter ce livre sur Amazon

Du printemps à l’été, de l’automne à l’hiver, les quatre saisons défilent page après page avec leurs cortèges de magnifiques fleurs et de feuilles splendides, de rubans scintillants et de pierres précieuses, de petites et de grandes surprises…
Alors, choisissez de jolies couleurs, détendez-vous et créez une année toute en couleur.

Une sorte de pot-pourri « kawaii » autour des saisons, avec pléthore de motifs naturels, mais pas seulement. Esthétiquement, c’est réussi, thématiquement aussi, mais l’ouvrage manque parfois un peu de cohésion. La critique en dit plus ^^

Motifs des Iles
loisirs créatifs / broderie – point de croix
240 pages

Acheter ce livre sur Amazon

Laissez-vous transporter par la magie des îles en découvrant un univers foisonnant et coloré ! Flore, faune, motifs ethniques, traditions et piraterie sont au programme de ce livre qui vous entraînera à rêver de paradis terrestres.
Deux créatrices de renom – Marie-Anne Réthoret-Mélin et Perrette Samouiloff – ont su traduire au point de croix cette thématique, avec délicatesse et subtilité, pour vous faire rêver et ensoleiller votre quotidien.
* Un tour du monde autour des univers folkloriques et emblématiques des Antilles, de l’Océanie, de l’océan Indien ou du Pacifique.
* Une incroyable richesse documentaire : une mine de motifs, un grand souci du détail et un remarquable travail de recherche sur les couleurs.
* Une vraie bible de référence avec plus de 2000 motifs différents ainsi que 6 abécédaires.
* Des petites grilles pour réaliser des motifs rapidement et composer ses propres ouvrages, mais également de grandes grilles pour un travail au long cours.
* 14 créations : chapeau de paille, haut de transat, corbeille de fruits, cache-pots, photophores, espadrilles, sans oublier des tableaux.

Des fleurs, des animaux, des motifs ethniques, des bateaux, des épices, il y a vraiment de tout et pour tout le monde dans cet ouvrage très complet (comme souvent avec les éditions LTA). Le résumé n’est pas le moins du monde mensonger et que vous soyez brodeur du Dimanche (comme bibi) ou maître du fil, ce livre est LE livre de point de croix à posséder pour tout amateur de motifs exotiques.

Voilà. Pas de bouquins en VO ce mois-ci. Il y en aura de façon sûre en Octobre (avec Shadow Silence, la suite d’Autumn Thorns de Yasmine Galenorn <= lisez ce bouquin!!!!) et en Novembre, avec la version poche de Soundless de Richelle Mead.

Pour Juillet, j’ai bien prévu d’acheter deux-trois trucs qui traînent sur ma wishlist, mais avant de pouvoir m’octroyer un nouveau craquage massif comme ces deux derniers mois, il va falloir rembourser les précédents (tous les bouquins ou presque figurant dans cet article ont été achetés à crédit, comme d’hab’). Sachant que j’ai des précommandes de dolls à payer et un cadeau de Noël à commander en avance (le JID Daniel d’Iplehouse, pour incarner Shadow, un perso de ma saga The Last Sorceress. Avec le custom make-up et la teinte de peau spéciale qui plombent bien la facture… T_T). (Et je dois déjà une tonne de fric à mes proches, mais chut.)

About the author

Svetlana Mori
Auteur.e de romance fantasy et paranormal romance. Amateur.ice de dolls, livres, jeux vidéo, Domino's pizza, metal, shipspotting, courses NASCAR, etc. #TeamFuret

Commentaires

Poster un commentaire

You must be logged in to post a comment.