Loot bouquins de Juillet 2017

Posted By Svetlana Mori le 31 juillet 2017

Un mois très, très chargé que ce Juillet 2017. Entre les nouvelles sorties, les soldes, un crédit venant en remplacer un autre, les paiements différés, un cadeau et l’occasion, ça a été un vrai festival du livre. Il y a même des genres que vous ne voyez pas souvent ici (roman de cape et d’épée, polar, classique) voire carrément jamais (romance contemporaine). Et, comme toujours, de la paranormal romance, de la fantasy et des pirates.

Les nouvelles séries

L’archipel des Numinées, tome 1 – Arachnae
Peut être lu comme un one-shot
dark fantasy

Acheter ce livre sur Amazon

Des ténèbres des bas-fonds aux éclats de la cour royale, la cité d’Arachnae se livre dans toute son horreur et ses excès : une ville sale et sordide où s’assouvissent les vices les plus abjects, entre meurtres, vénalité, commerces humains et autres réjouissances. Afin de résoudre des crimes en série, Théodora, une jeune bretteuse de talent, libertine et tueuse implacable, est obligée de s’allier à l’austère capitaine de la milice… Entre complots politiques, divination, combats à l’épée, orgies et rites occultes, se laisseront-ils engluer dans la toile mortelle de la destinée ?

Dans les bacs à soldes de la Fnac, on trouve de tout, des livres en bon état et d’autres en moins bon, des tomes 4, 5, ou 9 de sagas à rallonge, et, parfois, ceci, à savoir le tome 1 d’une trilogie de dark fantasy constituée de volumes de toute façon indépendants les uns des autres. Autant dire qu’à -40%, surtout vu le prix de base des poche Hélios, on ne se fait pas prier…

L’invocateur, série complète
fantasy

Acheter le tome 1 sur Amazon

IL A LE POUVOIR D’INVOQUER DES DÉMONS.
IL VA CHANGER LA FACE D’UN EMPIRE.
Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.
Accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Fletcher trouve refuge à l’Académie Vocans, sous l’aile du mystérieux capitaine Arcturus. Là, on lui enseigne la magie et la maîtrise d’Ignatius, ce petit démon qu’il a invoqué par erreur, et avec lequel il se lie d’une amitié sans faille.
Mais l’apprentissage est rude et la concurrence mortelle : seuls les élèves les plus talentueux deviendront mages-guerriers. Ils dirigeront les armées d’Hominum afin de défendre les frontières sud du pays, où les Orques tentent de faire basculer l’Empire dans le chaos…

Les tomes 1, puis 2 de cette série de fantasy YA m’ont successivement tapé dans l’œil à leurs sorties respectives. Mais, à 18€ le tome, je m’étais fixé comme impératif d’attendre que la série soit complète avant de craquer… Je n’aurai finalement même pas tenu un mois après la sortie du troisième !

Furious Rush, tome 1
romance contemporaine

Acheter ce livre sur Amazon

Mackenzie Cox a beaucoup de choses à prouver. Fille d’un pilote de moto de légende, elle veut montrer à ce milieu sportif dominé par des hommes qu’elle a hérité du talent de son père. La dernière chose dont elle a besoin est d’être déconcentrée par le tout nouveau pilote de son équipe rivale, Hayden Hayes.
Issu du monde des courses de rue illégales, Hayden ne laisse pas Kenzie indifférente. Le fait qu’il la traite de princesse gâtée et privilégiée attise son désir de victoire, et à sa grande surprise elle s’aperçoit qu’elle pilote mieux lorsqu’elle concoure contre lui. Kenzie et Hayden se challengent mutuellement sur le circuit et cette énergie électrique se transformera bientôt en une intense attirance, absolument interdite. En effet, l’unique règle qui régit les rapports entre les deux équipes concurrentes est : aucun contact. Kenzie fera tout son possible pour respecter cette obligation mais lorsque son équipe rencontre de grosses difficultés, c’est auprès d’Hayden qu’elel trouvera de l’aide. Lors de leurs rendez-vous secrets, la tension montera encore d’un cran entre les deux pilotes mais Kenzie a trop à perdre pour laisser succomber à ses désirs. Si elle sait prendre des risques sur le circuit, il n’en va pas de même quand il s’agit de son cœur…

De la romance contemporaine. OUI, j’ai acheté de la romance contemporaine, comme quoi tout arrive. Bon, vu le thème, et que j’ai repris l’écriture de Black Phoenix pendant ce Camp NaNoWriMo, ce n’est peut-être pas si surprenant, si ? Sachant que j’ai un mal fou à me remettre dans l’ambiance, n’ayant plus de stream portable pour mater les courses Nascar (et payer un abo mensuel JUSTE pour les courses, comment dire… nope ?). C’est dans ce contexte qu’a poppé ceci. Une romance dans le monde des sports mécaniques, dont le plot n’a complètement rien à voir avec mon bouzin perso et se passant en plus dans le monde des courses de moto, qui m’est encore inconnu, de quoi me remotiver sans me décourager ni m’influencer. C’est parfait donc.

Le secret de l’inventeur, tomes 1 et 2 / 3
steampunk

Acheter le tome 1 sur Amazon

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…
Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres enfants de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la Cité Flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie.
Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, auprès de ses compagnons de lutte, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses camarades, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats cuirassés, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Mon meilleur ami m’avait offert le premier tome en VO. Je l’avais commencé, avais eu du mal à le reposer… « Oui, mais que va t-il se passer quand j’arriverai au bout ? » Parce que j’ai l’habitude d’acheter les séries en une fois, ou d’attendre la sortie du dernier pour les commencer, et là, le supplice s’annonçait terrible.
Du coup, j’ai reposé le livre et décidé d’attendre sagement que la série se termine. Sauf qu’entretemps, Lumen l’a récupérée et traduite… Continuer en VO ? Basculer en VF ? Le prix des volumes brochés VO étant plus élevé que celui de la VF, le porte-monnaie a tranché pour moi… Le troisième sort fin Août, il est déjà payé, ces deux-là ont juste été expédiés plus tôt puisqu’ils étaient en stock.

Les one-shot

La guerre des saints
92 pages

Acheter ce livre sur Amazon

Maurizio passe l’été à Crabas en compagnie de Giulio et Franco, à construire des radeaux et à chasser des oiseaux. Le soir, les habitants se réunissent autour des récits de vampires contés par les vieillards. Bientôt, ceux-ci sont remplacés par les rumeurs sur la création d’une nouvelle paroisse. La communauté est divisée. Les trois amis d’enfance sont happés au cœur du conflit…

Vous ne voyez pas souvent de non-fantastique chez moi, et j’avoue que je n’aurais peut-être pas laissé sa chance à cette petite nouvelle de moins de cent pages, qui fleure pourtant bon les vacances, l’enfance et la Sardaigne, si elle n’avait été à -40% dans les bacs à soldes de la Fnac. En l’état, vu son prix déjà modeste de base, difficile de ne pas se laisser tenter…

L’affaire des coupeurs de têtes
polar
177 pages

Acheter ce livre sur Amazon

C’est jour de fête à Kita. Au rythme des tambours, la foule célèbre la victoire de l’équipe de football. Au cœur de l’agitation, un mendiant décapité est découvert. L’esprit des collines l’avait pourtant prédit : des têtes tomberont jusqu’à ce que la cité pécheresse ait retrouvé sa vertu. Le commissaire Habib et le jeune Sosso sont dépêchés sur place. Alors que les cadavres se multiplient, les deux hommes se heurtent aux résistances d’une ville prise entre tradition et modernité, en proie à de nombreux démons.

Je participe assez rarement aux concours, seulement quand les lots m’intéressent réellement, en fait… Et là, c’est mon conjoint qui a gagné au concours que j’ai retweeté… Bon, du coup, j’ai quand même hérité des trois polars offerts par les éditions Points xD ♥
Malgré sa faible épaisseur (un peu moins de 200 pages), L’affaire des coupeurs de têtes était celui qui me faisait le plus envie, aussi l’ai-je donc commencé tout de suite.

Au final, on a là un polar très bien foutu, où l’on peut deviner l’identité du coupable assez rapidement mais sans en avoir la certitude complète avant la toute fin, et ça c’est cool. En revanche, côté ambiance et dépaysement, ça manque vraiment cruellement de descriptions… Le lien vers ma critique complète se trouve un peu plus haut.

Lagos Lady
polar

Acheter ce livre sur Amazon

Quand on est blanc et journaliste, on ne se promène pas seul à Lagos. Guy Collins aurait dû s’en douter. Sa virée à la découverte des boîtes nigérianes tourne court : devant le Ronnie’s, le corps d’une prostituée a été balancé dans le caniveau, les seins tranchés. Collins est embarqué et jeté dans une cellule surpeuplée. La sublime Amaka lui sauve la mise. Ange gardien des filles des rues, elle le croit reporter à la BBC et compte sur lui pour enquêter sur cet assassinat…

Là encore, gagné par Monsieur lors du concours Twitter des éditions Points.

La fiancée Massaï
polar

Acheter ce livre sur Amazon

À Nairobi, Mollel, ancien guerrier massaï devenu enquêteur, lutte inlassablement contre la corruption. Un peu trop au goût de sa hiérarchie : il est muté aux abords de Hell’s Gate, le grand parc national kenyan. Le détective déchu devient la cible des moqueries de ses nouveaux collègues, surtout lorsqu’il commence à s’intéresser au meurtre d’une jeune massaï employée dans une ferme horticole. La police locale semble cacher de lourds secrets. Pour Mollel, il n’est pas facile d’abandonner ses réflexes de justicier…

Le plus épais des trois tomes offerts par les éditions Points. Il est, malheureusement, arrivé très abîmé grâce à la « délicatesse » de La Poste, au point que mon skill en réparation de bouquins n’a pu qu’atténuer les dégâts.

Le magicien d’Oz
conte, fantasy
179 pages

Acheter ce livre sur Amazon

Dorothée et son jeune chien Toto sont emportés par un cyclone et transportés dans un pays merveilleux. Seul le grand et puissant magicien d’Oz peut aider la jeune fille à rentrer chez elle, au Kansas. Mais le chemin est long et semé d’embûches : accompagnée d’un épouvantail qui se plaint de ne pas avoir de cerveau, d’un bûcheron en fer-blanc qui dit ne pas avoir de cœur, et d’un lion qui a peur de manquer de courage, Dorothée se rend dans la cité d’Émeraude…

Un classique qui traînait dans ma wishoppinglist depuis une éternité. Étant tombé.e dessus en rayon, vu son prix, je n’avais aucune raison de ne pas craquer…

La foire des ténèbres
fantastique
403 pages

Acheter ce livre sur Amazon

Quelques jours avant Halloween, la foire est arrivée à Green Town en pleine nuit, dans un train mystérieux. Jim et Will ont entendu le chant de l’orgue et le sifflet du train, ils ont vu la foire débarquer. Seuls témoins d’événements inquiétants, ils savent qu’elle a de noirs desseins. Un carrousel qui, en tournant à rebours, inverse le cours du temps, la plus belle femme du monde endormie dans un bloc de glace, un homme qui a le pouvoir d’exaucer les vœux les plus fous… telles sont les attractions de cette foire de cauchemar.

Ayant beaucoup aimé une nouvelle de Ray Bradbury parue dans l’un des recueils « La dimension fantastique » et m’étant déjà laissé.e séduire par L’arbre d’Halloween il y a quelques mois de ça, je n’ai pu m’empêcher de faire le.a curieux.se en apercevant ce livre dans les rayonnages.
Le résumé fait quand même méchamment penser au Carnaval aux Corbeaux, un de mes coups de cœur absolus de ces dernières années, autant dire qu’il ne m’en a pas fallu plus pour rajouter ce volume au panier.

L’île de Peter

Acheter ce livre sur Amazon

« Tout bien considéré, vous avez eu de la chance dans votre malheur. Vous avez échoué sur cette île-ci, et pas sur celle où les enfants se transforment en ânes, ni celle où les marins deviennent des cochons. Y avez-vous pensé à ça, capitaine ? »
Qui est ce vieux marin qui traîne sa dégaine dans les rues de l’East Village à la recherche d’herbes médicinales très particulières et pourquoi Joab, le caïd du quartier, cherche-t-il sa piste dans des vapeurs narcotiques ?
Ce sont ces questions auxquelles devra répondre Wednesday, policière à New York, alors qu’elle se retrouve exilée sur une île tropicale étrange et pourtant familière…

Vous vous souvenez, quand je vous avais dit que ce n’était pas avec des extraits aussi courts que Le grand banquet d’Hélios, le recueil offert par l’éditeur évoqué dans l’article de loot du mois dernier, risquait de donner envie d’acheter les ouvrages cités dans ses pages ? … Erreur, grossière erreur…
L’île de Peter est donc le premier à avoir atterri chez moi quasiment sans passer par la wishoppinglist. Pourquoi ? Parce que, comme son titre le laisse deviner, il exploite l’univers de Peter Pan. Si le bouquin d’origine m’a laissé.e sacrément froidasse, il n’en est pas de même de l’univers en question, et le traitement original qu’en a fait Alex Nikolavitch ne nécessitait pas plus d’une ou deux pages pour convaincre.

La Stratégie des As
fantasy

Acheter ce livre sur Amazon

Pour vivre, certains choisissent la facilité. Un boulot peinard, un quotidien pépère. Humains, elfes, demis… Tous les mêmes. Mais très peu pour moi. Alors quand on m’a proposé ce contrat juteux, je n’avais aucune raison de refuser. Même si je me doutais que ce n’était pas qu’une simple pierre précieuse à dérober. Même si le montant de la récompense était plus que louche. Même si le bracelet qu’on m’a gentiment offert de force risque bien de m’éparpiller dans toute la ville. Comme un bleu, j’ai sauté à pieds joints dans le piège. L’amour du risque, je vous dis. Enfin… c’est pas tout ça, mais j’ai une vie à sauver. La mienne.

Seconde conséquence du Grand banquet d’Hélios, cette fois due à un des extraits les plus longs du recueil, où un elfe et un troll simulent une bagarre de taverne pour empocher l’argent des paris… Une association déjà suffisamment originale en soi, mais que la plume de l’auteur rend sans mal irrésistible. Là encore, le titre n’aura passé qu’un petit week-end dans la wishoppinglist.

Evariste
407 pages

Acheter ce livre sur Amazon

La Défense, ses tours verre-acier-béton riantes et son centre commercial pimpant, le jeune Évariste Cosson vient d’y installer le projet de sa vie : un cabinet d’ingénierie en occultisme industriel et commercial. Quelle étrange idée ! Il est certain que ça va fonctionner. La preuve, il n’y a personne sur ce créneau… Pourtant la vie n’est pas si simple. Il a bien du mal à joindre les deux bouts et il est en butte aux railleries des start-up plus conventionnelles.
Mais la chance tourne : le voilà chargé de recruter des individus pourvus d’aptitudes paranormales. Et là tout bascule ! Paré de sa gouaille et de son moral à toute épreuve, Évariste se lance à corps perdu dans une bien dangereuse enquête qui nous fait découvrir l’univers inquiétant d’un Paris où l’on règle ses différends à coups de sortilèges et de cafés enchantés !

Troisième et dernier craquage (du mois) dû au Grand banquet d’Hélios, Evariste a su me séduire par son ambiance et sa narration plus que par son plot (quoiqu’un occultiste qui monte sa start-up, ça ne manque pas d’attrait en soi).
Une chose qui surprend quand on reçoit Évariste, c’est que ses 400 pages poche sont imprimées, genres, HYPER PETIT, c’est loin d’être un roman court (et c’est tant mieux!).

Les poisons de Katharz
light fantasy

Acheter ce livre sur Amazon

A Katharz, ville-prison dans laquelle sont expédiés les criminels, le meurtre est légal et même récompensé. Ténia Harsnik, la dirigeante, y règne par la terreur et aime jouer de la guillotine. Non qu’elle soit cruelle, mais il lui faut coûte que coûte maintenir le nombre d’habitants sous le seuil des cent mille âmes. Le dépasser conduirait hélas à la fin du monde, et ça serait désagréable.
Bien entendu, les enjeux sont secrets. Bien entendu, le marchand de sortilèges Sinus Maverick prépare un coup d’État infaillible. Bien entendu, le Prince Alastor a planifié de raser la ville avec sa trop nombreuse armée. Bien entendu, Dame Carasse, la seule sorcière capable d’affronter ce chaos, vient de ficher le camp. Bien entendu…

Le résumé des « poisons de Katharz » ne me bottait vraiment, mais alors vraiment pas. C’est en cherchant un autre bouquin que je suis tombée sur un extrait qui, là, m’a accroché.e.
Au final, ça se lit tout seul, même si l’intrigue en elle-même n’a rien de particulièrement originale. Ce sont surtout les personnages qui portent le récit, en particulier Dame Carasse, la sorcière badass pas aussi revêche qu’elle essaie de le faire croire, et surtout Azarel, l’apprenti irrésistible… mais alors, vraiment irrésistible. Faut lire pour comprendre. Je vous recommande vivement le truc (le lien vers la critique est ci-dessus).

En VO – Ghost Stories
fantastique

Acheter ce livre sur Amazon

After dinner we turned the lights out and played ‘hide-and-seek’. In the dark, I touched a hand, a very cold hand. Now, because of the game, I had to hide in the dark with… with this cold person – not speaking, not knowing who it was. Slowly the others found us, until we were all there – all thirteen.
Thirteen? But there were only twelve people in the house! We touched each other in the dark, counting. Thriteen. Quickly, nervously, I lit a match to see…

Trouvé à -80% dans les bacs à soldes de la Fnac.
Un recueil d’histoires courtes en VO, reformulées pour l’apprentissage de la langue. Bien qu’annoncé comme étant « avancé », le niveau est loin d’être élevé et, de toutes façons, vu le thème et le prix, aucune raison de passer à côté.
Les six nouvelles sont toutes très bonnes, mention spéciale à celle originellement écrite par Bram Stoker (oui, rien que ça!).

Suddenly he looked up. Something had disturbed him, but he did not know what it was. He sat up and listened. That was it ! The noise of the rats had stopped. ‘That’s what disturbed me!’ said Moore with a smile. He looked around the room – and saw an enormous rat. It was sitting on the great high-backed chair by the fire, and it was staring at him with hate in its small red eyes.

Piratas
aventure
443 pages

Acheter ce livre sur Amazon

À bord du Corazón Negro, les femmes ne sont pas les bienvenues. C’est ce qu Antonio, jeune pirate espagnol, ne tarde pas à apprendre lorsque son propre père tente d’assassiner sa sœur à peine née en la jetant par-dessus bord. Avec l’aide de Rodrigo, vieux loup de mer, il décide de sauver l’enfant et permettra ainsi à Esperanza de continuer à vivre sur le navire, déguisée en garçon.
Quinze ans plus tard, les pirates se lancent à la recherche des trois morceaux d’une mystérieuse carte au trésor.
Un jour, à la faveur d’une escale, Antonio et Esperanza s’enfuient pour composer avec le vieux Rodrigo leur propre équipage pirate à bord du Tiburón de Oro. Leur but : mettre au plus vite la main sur les trois plans et localiser le fameux trésor avant tout le monde. Accompagnés de Bout d’Ficelle, un petit mousse spécialiste du nœud coulant, de lord Winchester, noble anglais à l’éthique irréprochable, et de la mystérieuse Paï-Paï, ils devront redoubler d’énergie et de malice pour feinter l’équipage paternel et donner au Tiburón de Oro ses lettres de noblesse.

Bon, déjà, ça parle de pirates, donc pour résister c’était déjà assez mal barré. Ensuite, il y a ce résumé. Enfin, l’épaisseur du livre (plus de 400 pages, dans une police de taille raisonnable) promettant de ne pas le digérer en une seule soirée. Si si, ça compte (surtout quand j’achète jeunesse d’ailleurs).

Triumff, Héros de Sa Majesté

Acheter ce livre sur Amazon

Nous sommes en l’an de grâce 2010.
Sa Divine Majesté, la reine Elizabeth XXX, règne sur le vaste empire de Grande-Bretagne, dans une société régie par l’alchimie et la superstition. Alors que Sir Rupert Triumff, gentilhomme & fringuant bretteur, met au jour un vil complot visant à détrôner sa glorieuse souveraine, de pernicieuses factions s’agitent dans l’ombre et s’efforcent de lui faire porter le poids de leurs infâmes machinations.
Pour l’honneur de la nation : Aux armes!

1€. C’est ce que ce livre, trouvé dans les bacs à soldes de la Fnac, m’a coûté. Je ne suis pas particulièrement fan des romans de cape et d’épée, mais lorsque le truc est servi à la sauce fantastique avec un enrobage uchronique, surtout à ce prix, je ne dis pas non.
Pour les intéressés, sachez en revanche que le truc n’est plus dispo chez l’éditeur et qu’à moins de tomber dessus par hasard, il vous faudra vous rabattre sur l’occasion.

Sur des Mers plus Ignorées

Acheter ce livre sur Amazon

C’est en 1718 que Jack devint un pirate des Caraïbes…
Il voguait vers le Nouveau Monde quand son navire fut attaqué par des pirates. La capitaine lui proposa de mourir tout de suite … ou de devenir l’un d’entre eux. Le choix fut vite fait! Il dut rapidement apprendre à manier aussi bien la grand-voile que le sabre d’abordage.
Mais c’est pour sauver une belle jeune fille que Jack allait devoir affronter les plus sinistres dangers: magie vaudoue, zombies, puissances maléfiques et par-dessus tout le terrible Barbe-Noire, à la recherche de la fabuleuse fontaine de Jouvence…

Ce résumé vous rappelle Pirates des Caraïbes ? C’est normal, l’éditeur le vend comme le roman ayant inspiré le quatrième volet de la série. Pourtant, à en croire les critiques, la ressemblance s’arrête au résumé et le contenu n’a pas grand-chose à voir. Peu importe. Depuis le temps, vous me connaissez, me mettre un truc pareil dans les mains, c’est prendre le risque que je ne reparte pas de la librairie sans.
En l’occurrence, je cherchais un bouquin poche en guise d’auto-récompense pour avoir atteint mon objectif du Camp NaNoWriMo ? Autant dire qu’un grand format à 20€, c’était pas vraiment prévu. Mais bon. Pirates.

Les tomes de séries suivies mais pas-encore-commencées
(sur lesquels j’ai donc pas grand-chose à dire)

Le dernier apprenti sorcier, tome 4 – Le rêve de l’architecte

Ce qui est marrant, c’est que c’est en trouvant le tome 3 dans les bacs à soldes de la Fnac que j’avais découvert la série. … Et là, il y avait le tome 4. Double joie de ne décidément pas payer ces bouquins bien cher, en plus de trouver à presque moitié prix un tome manquant d’une série suivie.

Witch Hunter, tome 2 / 2 – L’assassin du roi

Et une série de finie, une ! Je n’aurais pas forcément acheté le tome 2 de Witch Hunter si peu de temps après sa sortie, surtout en sachant que le premier peut se lire comme un one-shot, si je n’avais pas appris que c’était le dernier… On est tellement habitués aux trilogies qu’une duologie, ça fait toujours bizarre !

Le mystère Blackthorn, tome 2 – Le trésor Blackthorn

Encore un tome 2 suivant un premier auto-conclusif. Mais cette fois, c’est bien le milieu d’une trilogie.
Bayard a partiellement appris de ses erreurs et nous sort une couverture nettement plus jolie, beaucoup moins tape-à-l’oeil, avec du métallisé juste là où il faut ! ♥ (Par contre, à l’intérieur, c’est toujours aussi bof, avec des polices qui font tout sauf immerger le lecteur dans l’ambiance.)
Et une fois de plus, même si les textes sont relativement gros, le livre n’en reste pas moins un petit pavé de presque 700 pages !

Noirs démons, tome 2 – A feu et à sang

Là, c’était surtout pour ne pas prendre de retard dans une série de plus, étant donné que le tome 1 était, ici aussi, auto-conclusif…

Hors-catégorie

Jolis jardins
loisirs créatifs
26 pages

Acheter ce livre sur Amazon

A l’aide de coloriages et de décalcomanies, crée onze superbes jardins remplis de fleurs, papillons et oiseaux. Sept feuilles de décalcomanies sont proposées au début du livre pour en décorer les pages richement illustrées.

Une fois n’est pas coutume, je vais causer d’un bouquin « loisirs créatifs », au lieu de l’évincer de mon loot comme les nombreux bouquins de coloriage ou les quelques livres de point de croix, parce que celui-ci a VRAIMENT un truc en plus.

Déjà, les décalcomanies, ça ne court pas vraiment les rues. Alors quand en plus c’est BEAU et que les visuels ne sont pas « gamins » pour un rond, destinant le truc aussi bien aux pitchounes qu’aux adultes, c’est carrément un bon point.
Les planches de décalcomanies sont très fournies, tellement, même, qu’il vaut mieux réfléchir à l’avance à leur placement, et les décors font que l’on obtient des pages joliment garnies sans non plus être surchargées.

Avant / Après
(cliquer pour voir en détail)


Ensuite, il n’y a pas que des décalcomanies à faire : les pages de gauche sont en effet blanches, à colorier à sa guise. Et c’est même plutôt ardu dans les détails, crayons très bien taillés hautement recommandés.
Enfin, l’ouvrage possède un petit côté didactique, les noms des plantes représentées figurant sur les pages noir et blanc. Et, mine de rien, lesdites plantes ne sont pas les plus connues !

Un nouveau sans faute pour Usborne donc, qui nous propose une fois de plus un super bouquin, ludique et bien pensé.
A noter qu’un second ouvrage du genre, cette fois-ci consacré aux papillons, est sorti tout récemment !

About the author

Svetlana Mori
Auteur.e de romance fantasy et paranormal romance. Amateur.ice de dolls, livres, jeux vidéo, Domino's pizza, metal, shipspotting, courses NASCAR, etc. #TeamFuret

Commentaires

Poster un commentaire

You must be logged in to post a comment.