Loot bouquins de Mai 2016

Posted By Svetlana Mori le 5 juin 2016

Bon. Ce site est ouvert depuis maintenant six mois et… si je me suis depuis occupée de quelques ajustements cosmétiques, niveau contenu, c’est toujours aussi vide. A quoi sert-il d’écrire autant de bouquins en même temps, si c’est pour ne même pas faire une petite liste, me direz-vous? … La faute aux douces sirènes de la procrastination sans doute.
Bref, comme ça manque un peu de vie et de contenu dans le coin, et que la validation manuelle de chaque article sur les blogs Gamekult se fait à une lenteur pachydermique, me voilà à squatter l’espace blog de… mon propre site. Après tout, avant d’être auteure, je suis avant tout, comme vous, lectrice.
Je ne vous cache pas que ça parlera aussi de jeux vidéo, parfois un peu de dolls, occasionnellement d’états d’âme random, mais il paraît qu’un blog sert à ça. On verra bien si j’y pose ma plume virtuelle plus de deux fois par an.

Bref, ce mois-ci a été plutôt riche en acquisitions livresques:

2016.05.Loot

28 bouquins. 28! Que ceux qui ne me connaissent pas encore se rassurent, non, je ne suis pas riche (en fait, tout ou presque a été payé à crédit avec la carte d’une certaine enseigne au carré jaune).

Les tomes de séries déjà connues

Chroniques des Vampires 2

Chroniques des Vampires, tome 2 – Lestat le vampire

Celles et ceux qui seraient tombés sur ma critique Babelio le savent, je n’ai pas du tout aimé Entretien avec un Vampire. Il peut donc paraître surprenant de me voir acheter la suite. Disons qu’en discutant de mon ressenti avec des copines qui, elles, sont fans de l’oeuvre, il est apparu que le problème majeur du tome 1 à mes yeux était surtout son héros pleurnicheur et complètement tête à claques. Je me suis donc laissée convaincre de donner une seconde chance à la série. Ca tombait bien, il manquait pile le prix du tome pour pouvoir payer une commande en plusieurs fois… *ahem*… Je suis actuellement environ à la moitié, et ce volume est effectivement meilleur, même si Lestat a lui aussi le défaut de partir de temps à autre dans de grandes interrogations existentielles. Le problème, c’est que ces phases “mystiques” sont toujours aussi mal écrites; autant quand les personnages sont censés être bourrés, ça passe très bien, autant lorsqu’ils ne le sont pas, c’est juste lourd et chiant.

Bref, malgré sa renommée, je ne suis toujours pas convaincue par le style d’écriture d’Anne Rice. Ses idées sont clairement excellentes, mais les grandes métaphores philosophiques, franchement, ça n’apporte absolument rien à ses récits. Dommage. On verra si mon avis aura évolué au terme de la lecture…

Mortal Instruments – Les origines, série complète

Acheter le tome 1 sur Amazon

Résumé éditeur: Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

Là encore, au vu du nombre de fois où l’on a pu m’entendre dire que Mortal Instruments, ça ne cassait vraiment pas trois pattes à un canard, tant au niveau de l’écriture que de l’histoire et des persos, on peut se demander pourquoi ai-je été investir dans trois tomes à 18€ pièce. La réponse est simple: parce que le stratagème de l’auteure consistant à placer des références à la préquelle un peu partout dans le tome 6, donnant ainsi au lecteur l’impression d’avoir loupé un épisode, a fini par fonctionner. J’avais envie de savoir ce qu’il s’était passé avant, de comprendre, de découvrir une autre facette de l’univers. Mortal Instruments, c’est un peu une sorte de plaisir coupable, comme ces pizzas surgelées pas terribles mais qu’on a plaisir à manger de temps en temps entre deux Domino’s, pour varier.

Les nouvelles séries

Wickedly

En VO – Wickedly, tomes 1 à 3

Peut être considérée comme une série complète mais est suivie d’une autre trilogie.
Acheter le tome 1 sur Amazon

Résumé éditeur du tome 1: Known as the wicked witch of Russian fairy tales, Baba Yaga is not one woman, but rather a title carried by a chosen few. They keep the balance of nature and guard the borders of our world, but don’t make the mistake of crossing one of them… Older than she looks and powerful beyond measure, Barbara Yager no longer has much in common with the mortal life she left behind long ago. Posing as an herbalist and researcher, she travels the country with her faithful (mostly) dragon-turned-dog in an enchanted Airstream, fulfilling her duties as a Baba Yaga and avoiding any possibility of human attachment. But when she is summoned to find a missing child, Barbara suddenly finds herself caught up in a web of deceit and an unexpected attraction to the charming but frustrating Sheriff Liam McClellan. Now, as Barbara fights both human enemies and Otherworld creatures to save the lives of three innocent children, she discovers that her most difficult battle may be with her own heart…

Traînaient sur ma shopping list depuis une éternité. J’avais dit que je les commanderais le jour où l’un des trois ne passerait plus qu’à exemplaire en stock sur Amazon. … C’a été le deuxième x)

Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel, tomes 1 à 5 / 6

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: Un manuscrit ancien a disparu. Le monde moderne court à sa perte. Seuls Josh et Sophie sont capables de sauver l’humanité. Les voilà sur le point d’entrer dans la plus grande légende de tous les temps !

Ca, ça ne va pas rester dans la pile à lire longtemps: le dernier tome sortira en Août.
Un petit machin acheté par curiosité; après quelques chapitres lus, comprenant que je ragerais de ne pas pouvoir tout lire d’une traite, j’ai sagement reposé le tome de côté, récupéré le reste et précommandé le dernier.
L’écriture ne fait pas “jeunesse” du tout, ce qui est plutôt un bon point.

La Carte des Mille Mondes, tome 1

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: Finn, un orphelin, et Marrill, qui a grandi dans un foyer aimant, ont embarqué à bord d’un voilier gigantesque, sur les eaux magiques du torrent pirate. Tous deux n’ont qu’un rêve: retrouver leur famille. Selon Ardent, le vieux magicien qui vit sur le bateau, seule la Carte des mille mondes a le pouvoir de les conduire auprès de leurs parents, où qu’ils soient. Mais les deux enfants doivent réunir les fragments de cette Carte, disséminés dans les différents mondes que traverse le Torrent pirate. Cependant, Serth, un mage maléfique, est aussi sur la piste de la Carte…

L’achat coup de coeur imprévu. Vous résisteriez à une couverture pareille, vous?
Bon, j’ai un peu hésité en voyant qu’il ne s’agissait pas d’un one-shot. Mais avec un peu de chance, il n’y aura pas plus de deux ou trois tomes?

Fablehaven, série complète

Acheter le tome 1 sur Amazon

Résumé éditeur: Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret, à l’abri du monde moderne. Ce sanctuaire s’appelle Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est pourtant le gardien. Un jour, ils découvrent l’incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d’êtres fabuleux – fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades… Aujourd’hui, l’avenir de Fablehaven est menacé par l’avènement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille… et rester en vie.

Pour compenser la frustration de ne pas pouvoir lire “Les secrets de l’immortel” tout de suite. (Ridicule, lorsque l’on a une centaine de tomes dans sa pile à lire, n’est-ce pas?

Les one-shot

Le Nibelung, tome 1 – Le Carnaval aux Corbeaux

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal. Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre. Hasard? Coïncidence? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père. À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval?

Comme j’ai été déçue, ayant attrapé ce livre, de découvrir qu’il ne s’agissait pas d’un one-shot! Mais depuis, je l’ai lu, et s’il reste des zones d’ombres à éclaircir, le tome pourrait très bien se suffire à lui-même.

Ah, Le Carnaval aux Corbeaux! Agréable surprise à presque tous points de vue, à commencer par le style de l’auteur, employant un vocabulaire riche, ponctuant son texte de mots assez peu usités qu’on ne voit vraiment pas partout. Bref, ça fait du bien de lire un véritable amoureux de la langue française de temps en temps. Pourtant, au départ, en dehors de cet aspect-là, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. A cause de la narration au présent tout d’abord, quelque chose dont je ne suis vraiment pas fan. Jusqu’à ce qu’un interlude nous ramène quelques siècles en arrière… et que le texte soit écrit au passé! Première claque dans la figure, une utilisation intelligente des temps de narration. Ensuite, il faut bien admettre que l’histoire est longue à démarrer. Anthelme Hauchecorne prend le temps de poser le décor et les personnages, peut-être un peu trop. En revanche, une fois le Carnaval installé en ville, le quotidien normal et morne ne cessera jamais de glisser toujours plus loin dans une ambiance toute burtonienne, dans un brouillard suintant, humide, glacé, toujours plus loin vers la folie, l’irrationnel. Le récit va crescendo de ce côté-là, et son issue reste incertaine jusqu’aux toutes dernières pages. Seconde claque, magistrale. Le Carnaval aux Corbeaux est l’un de ces bouquins fourmillant d’idées dingues, de celles que l’on ne voit nulle part ailleurs.

Le seul et unique reproche à faire, c’est le côté très expédié de la narration par moments. S’il peut paraître bon de résumer certains dialogues inutiles à l’intrigue, en abréger d’autres pour n’en livrer que la partie intéressante donne un résultat plus mitigé. Surtout lorsque l’on voit que les échanges entre Ludwig et Silke sont loin d’être toujours constructifs. Bref, ça manque d’uniformisation de ce côté-là. Mais c’est vraiment pinailler. Le bouquin est excellent, et je n’ai pas encore parlé des illustrations à couper le souffle.

Si celles-ci ne sont pas judicieusement placées (au point d’être parfois carrément des spoils majeurs), visuellement, c’est une tuerie. Et surtout, c’est fidèle au texte, à un point assez incroyable.

En résumer, Le Carnaval aux Corbeaux est un méchant coup de coeur.

Sortie des Sables

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: Né dans la cité ensoleillée de Tès où la fortune sourit à ceux qui ont l’audace de défier leur destin, Aspel menait une vie paisible au sein d’une famille heureuse. Seulement, le bonheur a un prix dans le royaume du Sud et Aspel en fait la rude expérience à la mort de son père, lorsque leurs créanciers menacent de livrer sa famille à la misère et la mendicité. Pour sauver sa mère et ses frères de la ruine, il vend sa vie à une guilde d’esclavagistes, conscient du sort funeste qui l’attend. Mais sans autre choix possible, il renonce à sa liberté et est emporté loin de sa ville natale, en direction des mines de fer où l’on meurt d’épuisement. Les routes dangereuses qui y conduisent l’amènent aux portes du Désert Nébether, que l’on dit peuplé de sorciers et de mauvais esprits. Des périls l’y attendent et l’ombre de la mort plane au dessus de sa tête, aussi fatale que le soleil accablant sur les étendues arides. Cependant il advient parfois que le sort récompense favorablement ceux qui s’en remettent à lui, et il sourit à Aspel sous la forme envoûtante d’un guerrier du désert.

Un roman dont j’ai entendu parler via l’opération Masse Critique de Babelio. Je ne l’ai pas gagné (ni l’autre bouquin pour lequel j’avais postulé), mais le résumé m’avait suffisamment intriguée pour me pousser à l’achat. Pensez donc: de la romance fantasy, du désert… des ingrédients que j’utilise personnellement, alors comment aurais-je pu résister? Même si j’ai déjà la trilogie Seigneurs des Tempêtes de Kai Meyer dans la pile à lire, on n’a jamais assez de désert.

Pour les curieux, sachez quand même que c’est pour public averti, et si le yaoi n’est pas votre tasse de thé, passez votre chemin.

Black Mambo

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: Il existe des territoires où le progrès n’a pas encore éradiqué les vieilles croyances et leurs pratiques. L’Afrique, berceau de l’humanité, en fait partie. Chamans, Mambos, Sangomas… Autant de sorciers qui oeuvrent dans l’ombre à protéger les fidèles, mais aussi à réveiller les anciens Dieux, démons et loas. Magie blanche ou magie noire, en dehors des frontières de ce continent, tel un serpent, discret et insinueux, elle se répand. Ainsi, le jeune punk Mika sera initié malgré lui aux secrets du vaudou, en plein carnaval de la Nouvelle-Orléans, et devra composer avec l’esprit des morts, le terrible Baron Samedi et son armée de gamins buveurs de sang. À Marseille, des meurtres rituels obligent le capitaine Dilaniti à renouer avec ses racines, le Swaziland, un pays sous dictature militaire où règnent encore les traditions liées au Muti, culte tribal qui vampirise la population. Au Maghreb, les djinns, esprits nés d’un feu sans fumée, peuvent posséder les vivants. La grossesse avait chassé celui qui résidait en Leila. Entourée de son fils et de son mari, la jeune femme devrait être heureuse. Pourtant, un regard brûlant pèse sur son âme. Trois auteurs reconnues de la nouvelle génération s’associent pour vous conter ces légendes africaines… À leur manière… Trois romans courts, violents et sans concessions, aux accents sauvages de ce continent insoumis.

L’autre livre loupé lors de l’opération Masse Critique. Trois romans courts, en fait, même si seul le troisième, Les enfants de Samedi, m’intéresse vraiment, bayou et vaudou oblige.

10thKingdom

En VO – The 10th Kingdom

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: The Tenth Kingdom is a contemporary drama, set in a world where fairy tales, folklore and traditional myths come to life. The story follows the fortunes of Virginia, a New York waitress, who unwittingly finds herself in the fantasy wold of the Nine Kingdoms, where she must save a prince from the clutches of his evil stepmother, and restore him to the throne. This is a modern, epic tale of good versus evil that will grip the imagination and leave you spellbound.

Aaaaah, celui-là, il est spécial. Très spécial. Le 10ème Royaume est une mini-série télévisée diffusée il y a une quinzaine d’années. Et qui était géniale. Qui l’est toujours d’ailleurs, même si les effets spéciaux ont un peu vieilli. Bref, il y a eu une adaptation de ladite série en livre à l’époque, mais celui-ci n’a jamais été traduit en français. Ce qui, pendant longtemps, a été pour moi totalement rédhibitoire.

… Sauf que maintenant, lire en anglais ne me pose presque plus de problème… Il était hors de question de s’en priver plus longtemps :p

Le club des punks contre l’apocalypse zombie

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: Paris n’est plus que ruines. Et le prix de la cervelle fraîche s’envole. Heureusement, il reste des punks. Et des bières. Et des acides. Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge. Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse. Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie… Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos! Politiquement incorrect, taché de bière et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.

Rien que le titre annonce la couleur. Un des derniers achats du mois, que je n’avais pas vu, jusqu’à ce que mon chéri le pointe en me disant, “tiens, regarde, c’est fait pour toi!” … Il ne croyait pas si bien dire.

J’ai lu le début du premier chapitre pour voir: c’est drôle à se pisser dessus. Je n’en dirai pas plus.

A ce qu’il paraît, il y a de vrais morceaux d’idéologie anarchiste dedans. J’attends de voir si ce sera bien traité. Dans le pire des cas, ça restera un truc complètement barré et fun à lire.

Sherlock

En VO – Sherlock Holmes, the complete stories

Acheter ce livre sur Amazon

Résumé éditeur: It is more than a century since the ascetic, gaunt and enigmatic detective, Sherlock Holmes, made his first appearance in A Study in Scarlet. From 1891, beginning with The Adventures of Sherlock Holmes, the now legendary and pioneering Strand Magazine began serialising Arthur Conan Doyle’s matchless tales of detection, featuring the incomparable sleuth patiently assisted by his doggedly loyal and lovably pedantic friend and companion, Dr Watson. The stories are illustrated by the remarkable Sydney Paget from whom our images of Sherlock Holmes and his world derive and who first equipped Holmes with his famous deerstalker hat. The literary cult of Sherlock Holmes shows no sign of fading with time as each new generation comes to love and revere the penetrating mind and ruthless logic which were the undoing of so many Victorian master criminals.

Une bonne grosse intégrale de 1408 pages. 10€60, ça aurait été con de se priver.

Les tomes de séries suivies mais pas-encore-commencées
(sur lesquels j’ai donc pas grand-chose à dire)

Lockwood&co, tome 3 – Le garçon fantôme

Parce que j’achète toujours un Stroud à sa sortie.
Vous pouvez voir ça comme une sorte de principe de fangirl.
Et si vous ne connaissez pas encore l’auteur, filez illico lire la Trilogie de Bartiméus, bande de mécréants. Vous ne le regretterez pas.

La Malédiction Grimm, tomes 2 et 3 / 3

Le 1 traîne dans ma pile à lire depuis Mars (donc, pas longtemps). Quand je me suis aperçue que le troisième était indisponible et à la Fnac, et chez Amazon, je l’ai acheté dès que je l’ai vu, et commandé le second ensuite. Pas pour lire tout de suite donc, juste pour éviter une éventuelle rupture. (Depuis il y a semble t-il eu un réapprovisionnement).

Gravure d'argent

Les Soeurs de la Lune, tome 0 – Gravure d’Argent

Acheter ce livre sur Amazon

Parce qu’un ami l’ayant en sa possession, apprenant que je le cherchais, était censé me le filer. Il a oublié de le récupérer. Avant de zapper à nouveau moi-même, je l’ai donc commandé.
Vu qu’il s’agit d’une préquelle, commencer par celui-ci avant de lire la série principale me semblait être une bonne idée.
En parlant de la série principale, son avenir chez Milady étant toujours incertain, je commence à regretter de ne pas l’avoir prise directement en VO…

… Voilà. Juin sera nettement moins riche (on ne peut pas faire contracter un nouveau crédit tous les mois… oh, wait. Non, plus sérieusement, en comptant les précommandes, il ne devrait pas y avoir plus d’une dizaine de tomes ce mois-ci. De quoi faire baisser le nombre de tomes de la pile à lire sous la barre des 100?

About the author

Svetlana Mori
Auteure de romance fantasy et paranormal romance. Amatrice de dolls, livres, jeux vidéo, Domino's pizza, metal, shipspotting, courses NASCAR, etc. #TeamFuret

Commentaires

Poster un commentaire

You must be logged in to post a comment.