Bilan de Juin 2021

Posted By Svet Mori le 1 juillet 2021

… le chaud n’aura pas duré longtemps. Et avec le retour du froid, ma carcasse s’est remise à faire n’importe quoi. J’ai donc très peu écrit ce mois-ci, et jamais aussi peu photographié. Même la préparation de cet article s’est faite au ralenti, mois pair oblige. Ceci dit, j’ai tout de même tapé très récemment un test d’un jeu fort sympathique, que vous pouvez découvrir en cliquant sur l’image ci-dessous :

Pour le reste, étant désormais pleinement vacciné, j’espère pouvoir faire un peu plus de trucs. Peut-être aller au parc du Grand Blottereau… ou sur la côte, en train… Ou au moulin, voir les étoiles. Ça laisse quelques possibilités sympa, pour peu que les transports ne soient pas blindés de monde.

Les lectures du mois

Sept lectures, ce n’est pas si mal. Romance histo et contemporaine, mystère, tranche de vie : il y en a pour tous les goûts ou presque. Que retenir de tout ça ? Sans Atout et le cheval fantôme, Tokyo, la nuit, le recueil Les contours de la vérité / Idylle à Ranch Rivers et Chère Mamie au pays du confinement sortent du lot, chacun dans le genre.

Avec tout juste la moyenne, on ne peut pas dire que j’aie particulièrement brillé au déjà PKJ du mois…

Le loot

Comme tous les mois pairs désormais, le loot de Juin aurait dû être plutôt modeste. C’était sans compter sur l’intégrale de Gosick en import jap…

Les nouvelles séries

[VO] Daevabad, série complète
fantastique
534 / 625 / 766 pages
In the markets of eighteenth century Cairo, thieves, tricksters, con artists and outcast eke out a living swindling rich nobles and foreign invaders alike.
But alongside this new world, the old stories linger. Tales of djinn and spirits, of cities hidden among the swirling sands of the desert – full of enchantment, desire and riches – where magic pours down every street, hanging in the air like dust.
Many wish their lives could be filled with wonder, but not Nahri. She knows the trades she uses to get by are just tricks and sleights of hand : there’s nothing magical about her. She only wishes to one day leave Cairo, but as the saying goes…
Be careful what you wish for.

Récompense d’écriture pour mon défi NaNoWriMo perso. Ça traînait chez moi depuis un assez long moment…

[VO JP] Gosick, série complète
polar historique
9 tomes + 4 tomes d’histoires courtes + suite en 4 tomes
聖マルグリット学園の図書館塔の上の上、緑に覆われたその部屋で、妖精のような少女―ヴィクトリカは待っている。自らの退屈を満たしてくれるような、世界の混沌を―。その少女は語るのだ。パイプをくゆらせながら。「混沌の欠片を再構成しよう」そして、たちどころにそのどんな謎をも暴く…いや、〈言語化〉してしまうのだ…という。西欧の小国・ソヴュールに留学した少年・久城一弥。彼はふとしたことから知り合った少女・ヴィクトリカとともに、郊外に住む占い師殺人の謎に挑む。しかし、それはある大きな謎の欠片でしかなかった。囚われの姫と、彼女を護る死に神が、幽霊の現われる呪われた船の謎に挑む。白と黒の物語の幕が今、開きます!

Il y a de ça longtemps, très longtemps, les tomes 1 et 2 ont été mes premières lectures en anglais, piochées dans la bibliothèque de Mr. Seulement voilà : en anglais, il n’y a jamais eu la suite. Quant aux espoirs d’une parution française, depuis le temps… évaporés. Du coup, quitte à la lire à grand coups de dico et de Google trad, j’ai décidé de choper la série en VO. En japonais, donc.
Alors ça a été très rigolo parce que Mr pensait qu’il y avait neuf tomes, donc moi, trouvant un lot de 9 livres, je commande sans me poser de questions. SAUF QUE. En fait, c’est plus compliqué que ça et le lot contenait les tomes 1 à 6 + les tomes 1 à 3 des recueils d’histoires courtes… Donc, j’avais plus le choix : j’ai chopé individuellement tout ce qui manquait.

Les one-shot

Tokyo, la nuit
tranche de vie
315 pages
De Tokyo, on connaît les cerisiers en fleur, les maisons traditionnelles aux toits d tuiles et aux portes coulissantes, le quartier branché de Shibuya avec ses néons et ses boutiques de vêtements.
Mais la nuit, dans les ruelles sombres de la ville, vagabonde une chatte aux yeux verts, attentive à tous ceux que le destin a conduits dans ces quartiers abandonnés, à la marge de la cité titanesque. Là, elle croise la route de Kentaro, un tatoueur de yakuzas, et de Naomi, sa mystérieuse cliente dont la tatouage semble prendre vie ; d’Ichiro, une star déchue qui vit en ermite dans un hôtel désaffecté ; de Makoto, un jeune salaryman qui subit son existence sans jamais trouver l’amour ; mais aussi du détective Ishikawa, qui gagne sa vie en photographiant des liaisons adultères ; ou encore de Mari et George, un couple mixte et dysfonctionnel qui ne parvient pas à se séparer…
Des vies solitaires, secrètes, apparemment déconnectées les unes des autres, et qui, à mesure des déambulations nocturnes de cette chatte énigmatique, voient se tisser entre elles un imperceptible lien…

Proposé par Babelio lors d’une Masse Critique privée. Je n’ai pas pu résister et ai très bien fait, tant le livre est sympa.

[VO] In Deeper Waters
romance fantasy
307 pages
Most Princes coming-of-age tour, but Tal isn’t most princes. He knows he can’t partake in the adventure and debauchery his siblings enjoyed on their tours, not when letting lose could accidentally reveal his forbidden magic — and upending his kingdom hard-won peace. But when his ship crew rescues a mysterious prisoner from a burning derelict vessel just a few days into the journey, his world changes. Tal is surprised to feel an intense connection with the roguish Athlen. So when Athlen leaps overboard and disappears, Tal feels responsible and heartbroken, knowing that Athlen could not have survived in the open ocean.
That is, until Tal runs into Athlen days later on dry land, very much alive, and as charming—and secretive—as ever. But before they can pursue anything further, Tal is kidnapped by pirates and held ransom in a plot to reveal his rumored powers and instigate a war. Tal must escape if he hopes to save his family and the kingdom. And Athlen might just be his only hope…

Une romance fantasy. Avec des pirates. Par un•e auteurice enby. Et avec une super couv. Que des raisons de craquer.

[VO] Black Water Sister
fantastique
370 pages
When Jessamyn Teoh starts hearing a voice in her head, she chalks it up to stress. Closeted, broke and jobless, she’s moving back to Malaysia with her parents – a country she last saw when she was a toddler.
She soon learns the new voice isn’t even hers ; it’s the ghost of her estranged grandmother. In life, Ah Ma was a spirit medium, avatar of a mysterious deity called the Black Water Sister. Now she’s determined to settle a score against a business magnate who has offended the god—and she’s decided Jess is going to help her do it, whether Jess wants to or not.
Drawn into a world of gods, ghosts, and family secrets, Jess finds that making deals with capricious spirits is a dangerous business, but dealing with her grandmother is just as complicated. Especially when Ah Ma tries to spy on her personal life, threatens to spill her secrets to her family and uses her body to commit felonies. As Jess fights for retribution for Ah Ma, she’ll also need to regain control of her body and destiny – or the Black Water Sister may finish her off for good.

Trônait dans ma wishlist depuis son annonce.

[VO] The Queer Principles of Kit Webb
romance historique
339 pages
Kit Webb has left his stand-and-deliver days behind him. But dreary days at his coffee shop have begun to make him pine for the heady rush of thievery. When a handsome yet arrogant aristocrat storms into his shop, Kit quickly realizes he may be unable to deny whatever this highborn man desires.
In order to save himself and a beloved friend, Percy, Lord Holland must go against every gentlemanly behavior he holds dear to gain what he needs most : a book that once belonged to his mother, a book his father never lets out of his sight and could be Percy’s salvation. More comfortable in silk-filled ballrooms than coffee shops frequented by criminals, his attempts to hire the roughly hewn highwayman, formerly known as Gladhand Jack, proves equal parts frustrating and electrifying.
Kit refuses to participate in the robbery but agrees to teach Percy how to do the deed. Percy knows he has little choice but to submit and as the lessons in thievery begin, he discovers thievery isn’t the only crime he’s desperate to commit with Kit.
But when their careful plan goes dangerously wrong and shocking revelations threaten to tear them apart, can these stolen hearts withstand the impediments in their path ?

J’ai pas pu résister à un résumé pareil !

Chère Mamie au pays du confinement
tranche de vie
221 pages
Chère mamie,
J’espère que tu vas bien et que papy aussi.
Pendant 55 jours, pour se protéger du Covid-19, nous avons dû rester confinés chez nous. J’avais besoin de conjurer l’angoisse, alors chaque jour je t’ai écrit. La vie se chargeait de me fournir l’inspiration, et je ne manquais pas de grossir le trait, pour te distraire, pour me distraire. Aujourd’hui,  je vais partager ces lettres avec tout le monde. C’est très émouvant de penser que l’on a tous vécu  la même chose au même moment. Il faut que je te prévienne : tous les bénéfices seront reversés  à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, qui soutient ceux qui ont porté le pays  à bout de bras pendant deux mois. C’est un moyen de se sentir un peu utile, après s’être trouvé bien impuissant.
Gros bisous à toi et à papy,
Ginie

Découvert grâce à la critique de Saiwhisper, j’ai profité de mes restrictions budgétaires pour en faire le livre ramené de la 2e sortie vaccin.

C’est léger. C’est feel-good. C’est souvent drôle. J’ai adoré.

[VO] Love at the Shore
romance contemporaine
310 pages
She came to the beach to write…
But she’s getting distracted by the surfer next door.

Jenna, a single mom and successful author, has five weeks to deliver her next young adult novel to the publisher. This year’s summer getaway with her kids will be a working vacation.
The only problem ? Lucas, the devil-may-care surfer in the beach rental next to hers. He cranks up his music at night, hosts loud volleyball matches, and allows his dog to run around at will.
Jenna often blames him for her writer’s block. But before long, she begins to see a new side of her neighbor at the shore. Maybe opposites do attract… but will that attraction fade like a sunset once summer is gone ?

Il y a de ça quelques années, j’avais regardé le début d’un film intitulé « Le surfeur d’à-côté » et trouvé ça hyper cool, avant que le mal de dos ne me dissuade de camper devant la télé.
En début de semaine, je découvre par hasard que non seulement le truc a été rediffusé… la semaine dernière, mais qu’en plus, il a eu droit à une adaptation en roman ! … J’ai brisé mon no-buy, mais c’était un cas exceptionnel.

Les tomes de séries suivies mais pas-encore-commencées
(sur lesquels j’ai donc pas grand-chose à dire)

365 jours, tome 2

Le 3e et dernier tome est déjà en route vers chez moi à l’heure où je tape ceci.

[VO JP] Flesh & Blood, tomes bonus
251 / 253 pages

Bon, ben cette fois ça y’est, j’ai tout. Et vu que l’autrice ne donne plus signe de vie, il faudra se contenter de ce qui est sorti, sans espérer de fin.

Arsène Lupin, tome 2 – Arsène Lupin contre Herlock Sholmès
aventure
264 pages
Peut être lu comme un one-shot
Le 8 décembre de l’an dernier, M. Gerbois, professeur de mathématiques au lycée de Versailles, dénicha, dans le fouillis d’un marchand de bric-à-brac, un petit secrétaire en acajou qui lui plut par la multiplicité de ses tiroirs. « Voilà bien ce qu’il me faut pour l’anniversaire de Suzanne », pensa-t-il.
Et comme il s’ingéniait, dans la mesure de ses modestes ressources, à faire plaisir à sa fille, il débattit le prix et versa la somme de soixante-cinq francs.
Au moment où il donnait son adresse, un jeune homme, de tournure élégante, et qui furetait déjà de droite et de gauche, aperçut le meuble et demanda : « Combien ?
– Il est vendu, répliqua le marchand.
– Ah ! … à Monsieur, peut-être ? »
M. Gerbois salua et, d’autan plus heureux d’avoir ce meuble qu’un de ses semblables le convoitait, il se retira.

Hachette ayant des petits soucis de rupture, j’ai reçu le colis n°3 avant le second.

Arsène Lupin, tome 4 – La double vie d’Arsène Lupin
aventure
236 pages
M. Kesselbach s’arrêta net au seuil du salon, prit le bras de son secrétaire, et murmura d’une voix inquiète :
— Chapman,on a encore pénétré ici.
— Voyons, voyons, monsieur, protesta le secrétaire, vous venez vous-même d’ouvrir la porte de l’antichambre, et, pendant que nous déjeunions au restaurant, la clef n’a pas quitté votre poche.
— Chapman,on a encore pénétré ici, répéta M. Kesselbach.
Il montra un sac de voyage qui se trouvait sur la cheminée.
— Tenez, la preuve est faite. Ce sac était fermé. Il ne l’est plus. »

Celui-ci ne peut pas se lire comme one-shot, étant la première partie d’une histoire qui se termine…

Arsène Lupin, tome 5 – Les trois crimes d’Arsène Lupin
aventure
266 pages
Ce fut dans le monde entier une explosion de rires. Certes, la capture d’Arsène Lupin produisit une grosse sensation, et le public ne marchanda pas à la police les éloges qu’elle méritait pour cette revanche si longtemps espérée et si pleinement obtenue. Le grand aventurier était pris. L’extraordinaire, le génial, l’invisible héros se morfondait, comme les autres, entre les quatre murs d’une cellule, écrasé à son tour par cette puissance formidable qui s’appelle la Justice et qui, tôt ou tard, fatalement, brise les obstacles qu’on lui oppose et détruit l’œuvre de ses adversaires.

… dans ce tome-ci.

Arsène Lupin, tome 20 – La demeure mystérieuse
aventure
234 pages
Peut être lu comme un one-shot
L’idée, charmante, avait reçu le meilleur accueil dans ce Paris généreux qui associe volontiers ses plaisirs à des manifestations charitables. Il s’agissait de présenter sur la scène de l’Opéra, entre deux ballets, vingt jolies femmes, artistes ou mondaines, habillées par les plus grands couturiers. Le vote des spectateurs désignerait les crois plus jolies robes, et la recette de la soirée serait distribuée aux trois ateliers qui les auraient confectionnées. Résultat : un voyage de quinze jours sur la Riviera pour un certain nombre de midinettes.
D’emblée un mouvement se déclencha. En quarante-huit heures, la salle fut louée jusqu’aux plus petites places. Et, le soir de la représentation, la foule se pressait, élégante, bourdonnante et pleine d’une curiosité qui croissait de minute en minute.

… Sans transition, on passe au volume 20. Cette série va être un puzzle.

Côté photo…

J’ai bien pris quelques photos mais étais trop naze pour les trier. Du coup, y’en a qu’une.

Côté dolls…

Au tout début du mois, j’ai reçu Kumo, ma bestiole à huit pattes en résine. Par la suite j’ai fait un shooting de Lilo mais là encore, pas encore trié tout ça.

TW araignée (pas une vraie) / TW spider (not real)

Donc voilà Kumo. Avec un shooting à l’arrache, évidemment…

Côté dessin…

J’ai colorié des trucs mais pas pris de photo.

About the author

Svet Mori
Auteur de romance fantasy et paranormal romance Photographe amateur ♥ : dolls, livres, hardstyle, jeux vidéo, Domino's pizza, shipspotting, courses NASCAR, etc.

Commentaires

Poster un commentaire

Avertissement: La modération des commentaires est actuellement activée et votre message doit être approuvée manuellement avant d'apparaître sur le site.